Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants

SOCIETE

Le maréchal des logis chef Zanré Mahamoudou et le maréchal des logis Issaka Tapsoba ont trouvé la mort, le 24 juin 2019 vers 12 heures, dans une embuscade tendue par des individus armés non identifiés entre les localités de Gorgadji et Arbinda ont été inhumé le 27 juin 2019 en fin d’après-midi à Dori.

C’est au cimetière militaire où une masse nombreuse de parents, d’amis et de frères d’armes avait fait le déplacement pour rendre un dernier hommage aux illustres disparus, tombés les armes à la main alors qu’ils étaient en mission commandée.

Des oraisons funèbre lues à l’occasion, on retiendra pour l’essentiel que les deux gendarmes nous quittent à la fleur de l’âge : 30 ans dont 11 ans 07 mois et 4 Jours de service pour le MDLC Mahamoudou Zanré. Le Mdl Issaka Tapsoba lui avait 27 ans et totalise 03 ans 05 mois et 25 jours de service.

Tous les deux ont laissé chacun une veuve et un orphelin. Leurs parcours professionnels étaient irréprochables. 

Une délégation gouvernementale conduite par le Ministre de la Sécurité est venue traduire, en présence des autorités régionales et locales, la compassion, le réconfort et le soutien du gouvernement aux parents des défunts et à la grande famille de la Gendarmerie Nationale.

La hiérarchie de la Gendarmerie était conduite par le Chef d’Etat-major de la Gendarmerie Nationale entouré de ses frères d’armes des corps militaires et paramilitaires.

Les deux sous-officiers ont été décorés à titre posthume de la médaille militaire.

Avant de quitter le chef-lieu de la province du Seno, Oussseni Compaoré est allé à la rencontre de ses “Hommes” du groupement de gendarmerie nationale et de la direction régionale de la police nationale.

Dans ces deux entités il a décliné sa vision de la sécurité, exprimé ses attentes et sollicité leur contribution au processus inclusif d’élaboration de la politique de sécurité nationale lancé le 17 juin 2019 par SEM le Président du Faso.

Il s’est dit satisfait des efforts déployés par ses éléments sur les différents théâtres d’opérations. Toutefois, il leur a demandé de continuer à s’investir pleinement tout en faisant preuve de discipline afin de procurer la paix et la sécurité aux populations.

Le ministre a promis revenir très prochainement à Dori pour de larges et profondes séances de travail avec les éléments de ses différentes entités de la région du Sahel.

DCPM/MSECU

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé