Aujourd'hui,
URGENT
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   
Niger: 6 Français et 2 Nigériens tuées dimanche par des hommes armés dans la zone de Kouré (sud-ouest du Niger). 
Tapoa: 5 personnes enlevées samedi sur l'axe Fada-Kantchari par des hommes armés ont été retrouvées saines et sauves dimanche. 
Bobo Dioulasso: 850 élèves de l’Enam en formation militaire au Groupement d’instruction des forces armées.
Fada: l’explosion d’un pneu provoque une débandade au marché de bétail. 
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 

SOCIETE

Le maréchal des logis chef Zanré Mahamoudou et le maréchal des logis Issaka Tapsoba ont trouvé la mort, le 24 juin 2019 vers 12 heures, dans une embuscade tendue par des individus armés non identifiés entre les localités de Gorgadji et Arbinda ont été inhumé le 27 juin 2019 en fin d’après-midi à Dori.

C’est au cimetière militaire où une masse nombreuse de parents, d’amis et de frères d’armes avait fait le déplacement pour rendre un dernier hommage aux illustres disparus, tombés les armes à la main alors qu’ils étaient en mission commandée.

Des oraisons funèbre lues à l’occasion, on retiendra pour l’essentiel que les deux gendarmes nous quittent à la fleur de l’âge : 30 ans dont 11 ans 07 mois et 4 Jours de service pour le MDLC Mahamoudou Zanré. Le Mdl Issaka Tapsoba lui avait 27 ans et totalise 03 ans 05 mois et 25 jours de service.

Tous les deux ont laissé chacun une veuve et un orphelin. Leurs parcours professionnels étaient irréprochables. 

Une délégation gouvernementale conduite par le Ministre de la Sécurité est venue traduire, en présence des autorités régionales et locales, la compassion, le réconfort et le soutien du gouvernement aux parents des défunts et à la grande famille de la Gendarmerie Nationale.

La hiérarchie de la Gendarmerie était conduite par le Chef d’Etat-major de la Gendarmerie Nationale entouré de ses frères d’armes des corps militaires et paramilitaires.

Les deux sous-officiers ont été décorés à titre posthume de la médaille militaire.

Avant de quitter le chef-lieu de la province du Seno, Oussseni Compaoré est allé à la rencontre de ses “Hommes” du groupement de gendarmerie nationale et de la direction régionale de la police nationale.

Dans ces deux entités il a décliné sa vision de la sécurité, exprimé ses attentes et sollicité leur contribution au processus inclusif d’élaboration de la politique de sécurité nationale lancé le 17 juin 2019 par SEM le Président du Faso.

Il s’est dit satisfait des efforts déployés par ses éléments sur les différents théâtres d’opérations. Toutefois, il leur a demandé de continuer à s’investir pleinement tout en faisant preuve de discipline afin de procurer la paix et la sécurité aux populations.

Le ministre a promis revenir très prochainement à Dori pour de larges et profondes séances de travail avec les éléments de ses différentes entités de la région du Sahel.

DCPM/MSECU