Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record
Burkina: le Premier ministre souhaite la reprise des négociations avec le monde syndical avant la fin de l'année
UE: la présidente von der Leyen veut «un nouveau départ» pour l'Europe
Burkina: l’Opposition politique exige la levée du secret-défense sur le budget de l'armée

Image d'illustration

SOCIETE

Ceci est communiqué de presse du Réseau national de lutte anti-corruption  (Ren-lac) sur un présumé détournement de bourses scolaires au niveau du post-primaire. Le réseau invite par conséquent,  invite les parents d’élèves, les enseignants et les travailleurs de l’éducation qui ont connaissance de ces cas, à bien vouloir les dénoncer.

Le REN-LAC a reçu des informations concordantes indiquant que plusieurs élèves du post-primaire et du secondaire admis à la bourse, sessions 2017-2018 et 2018-2019, n’ont jusque-là pas bénéficié de leurs allocations. Pire, certains d’entre eux ne savent même pas qu’ils sont boursiers. En effet, leurs allocations seraient détournées par des esprits malins dans les administrations scolaires. Par ailleurs, il nous est revenu que des retenues non justifiées sont opérées par des agents publics sous prétexte de frais de carburant, alors que des frais leur sont servis dans le cadre de ces missions.

En rappel, le taux de la bourse est établi à 14 000 F CFA/mois pour le secondaire et 12000 FCFA/mois pour le post-primaire. Normalement, pour les trois premiers mois déjà payés, au titre de l’année académiques 2018-2019, les boursiers en classe de 6ème devraient avoir perçu la somme de 36 000 FCFA et ceux de la seconde 42 000 FCFA.

Le REN-LAC invite les parents d’élèves, les enseignants et les travailleurs de l’éducation qui ont connaissance de ces cas, à bien vouloir les dénoncer auprès de ses services compétents (Siège et Comités régionaux anti-corruption) afin que des actions soient engagées auprès des autorités du secteur éducatif pour non seulement, permettre aux enfants d’être rétablis dans leurs droits, mais aussi et surtout, obtenir la répression des fautifs. 

En tout état de cause, Monsieur le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales a déjà été saisi par le REN-LAC.

Pour toute information utile, contactez-nous :

Plateforme Veenem anti-corruption/www.veenem.bf; 

Page Facebook:/https://www.facebook.com/pageRenlac/

Ouagadougou : Siège : Téléphone vert : 80 00 11 22 (Appel gratuit à partir  d’un numéro  fixe ou TELMOB)

Téléphones mobiles : 63993770/63 99 37 67/63993765

Ouahigouya : comité régional anti-corruption du Nord : 63 99 37 75

Koudougou : comité régional anti-corruption du Centre Ouest: 639937 76

Bobo Dioulasso : comité régional anti-corruption des Hauts Bassins : 63993777

Fada : comité régional anti-corruption de l’Est : 63993779

Gaoua : comité régional anti-corruption du sud-ouest : 63 99 37 78

Fait à Ouagadougou, le 20 juin 2019

Le secrétariat exécutif 

Monsieur NACANABO Sagado

Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé