Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

SOCIETE

C’est parti pour la session 2019 du baccalauréat. 110 508  candidats sont inscrits pour cette session soit 65 491 garçons et 45 017 filles. Ce qui donne un taux de 59,26 % de garçons et 40,74 % de filles.

Le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, M. Alkassoum Maïga a procédé ce vendredi 21 juin 2019 au lancement officiel du baccalauréat, au Lycée Professionnel Maurice Yaméogo de Koudougou (Région du Centre-Ouest).

Les candidats sont repartis en 412 jurys soit 47 jurys de plus qu’en 2018. Ces jurys sont logés dans 219 centres d’examen, répartis sur toute l’étendue du territoire national dans 65 villes, contre 179 centres en 2018.

L’innovation principale cette année se situe au niveau de l’inscription des candidats qui auront réussi les épreuves du baccalauréat, dans les différentes universités du Burkina. « L’innovation principale cette année, c’est qu’on avait un logiciel qui était donc en test, qui a été donc approuvé. Cette année, on a formé tous les acteurs à la manipulation de ce logiciel et ça nous permettra d’augmenter le niveau de transparence et de fiabilité de nos résultats et de gagner aussi en rapidité par rapport donc aux délibérations. C’est un logiciel donc qui a fait ses preuves », confie le ministre Alkassoum Maïga.

Le budget de l’organisation du BAC 2019 est fixé à plus de 4 milliards 633 millions FCFA. La session 2019 du BAC se tient du 21 juin au 9 juillet 2019.

 

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé