Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)
Burkina: trois assaillants abattus à Foutouri dans l'Est du pays suite à une «vigoureuse riposte» des soldats (Armée)
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération

SOCIETE

Le Haut-commissaire de la province de la Comoé a décidé de suspendre les activités relatives à la chefferie coutumière dans le canton de Banfora et d'instaurer un couvre-feu après les affrontements meurtriers qui ont opposé les partisans de deux prétendants dans la nuit du dimanche 16 au lundi 17 juin 2019, selon un décret et un communiqué du Haut-commissariat.  

«En raison des troubles à l’ordre public liés à l’intronisation du chef de Canton de Banfora, il est procédé à la suspension de toutes activités relatives à la chefferie coutumière dans ledit canton pour compter de ce jour 17 juin 2019 jusqu’à nouvel ordre», peut-on lire dans ledit décret. 

Par ailleurs, un couvre-feu a été instauré dans la commune de Banfora, de 22h à 5h, pour compter de ce 17 juin 2019, jusqu’à nouvel ordre, précise un communiqué. 

D'après nos confrères de radio Oméga, deux prétendants se disputent depuis des mois le fauteuil de chef de Canton de Banfora, ce qui a engendré une crise.

«Le premier intronisé le 16 mars dernier est Aboubacar Gnambon Hema dit Fadouga ll. Il est le troisième fils du défunt chef de canton Yoyé Hema. Il occupe actuellement la cour royale. Le second intronisé le 16 juin dernier est Sibiri Hema dit Djana II. Il est le cousin du défunt chef de canton. Il s’est vu refuser l’accès à la Cour royale après son intronisation», explique radio Oméga.

La même source précise que la querelle de succession entre l’oncle et le neveu depuis le décès de Yoye Hema le 28 juillet 2018 ont occasionné des heurts autour de leurs deux intronisations. 

La tension s’est muée en affrontements violents lundi 17 juin 2019 aux environs de 4h du matin, occasionnant la mort de deux personnes aux alentours de la cour royale, selon Oméga. 

Samedi et dimanche, 3 blessés ont été enregistrés dans les heurts autour de la même Cour royale.

Le canton de Banfora compte 107 villages.

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé