Aujourd'hui,
URGENT
Somalie: la militante des droits de l'homme Almaas Elman tuée par balle (RFI)
Environnement: un tiers des plantes tropicales africaines risquent de disparaître (RFI)
Israël: la Justice annonce  la mise en examen du Premier ministre Benyamin Netanyahu pour corruption, fraude et abus de confiance
Burkina: la campagne agricole 2019-2020 enregistre une production céréalière de 5,02 millions de tonnes (AIB)
Burkina: l’Union Européenne a procédé à la remise de 4 blindés de type Bastion au bataillon burkinabè de la force conjointe du G5 Sahel
Burkina: au moins 18 terroristes abattus dans l'attaque d'une gendarmerie à Arbinda
Burkina: le conseiller municipal de Gnatan (Yagha) assassiné par des hommes armés non identifiés le 19 novembre 2019 (Infowakat.net). 
Burkina: Le CSC suspend l'émission "Biibémooré" de Optima FM pour 3 mois pour manquements à la loi, à l'éthique et à la déontologie. 
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021

SOCIETE

Un homme est mort par balles alors qu’il tentait de se soustraire à un contrôle dans la nuit de dimanche à Ouagadougou. La police, dans un communiqué, donne des explications sur ce qui se serait passé. 

Les faits se seraient déroulés dans la nuit du dimanche 12 mai 2019, selon le communiqué. Un individu suspect a été aperçu par des éléments de l’Unité d’intervention polyvalente de la police nationale à hauteur des feux tricolores de IAM Ouaga 2000.

D’après la police, l’homme a refusé d’obtempérer aux injonctions des policiers et a pris la fuite en se dirigeant vers l’échangeur de Ouaga 2000 où il s’introduit dans un caniveau couvert.

«Face à sa volonté manifeste d’échapper aux éléments, ceux-ci ont procédé à des tirs de sommation afin de l’obliger à sortir du caniveau. Malheureusement, il a été mortellement atteint. Le corps a été retiré du trou du caniveau et une enquête a été ouverte», précise le document. 

Une enquête qui sera peut-être compliquée par le fait que, selon le communiqué, l’individu ne détenait aucun document ou objet ou  permettant de l’identifier. 

Depuis 2016, la situation sécuritaire su Burkina Faso fait l’objet d’attaques de nature terroristes récurrentes.

Sa capitale Ouagadougou, a été frappée à trois reprises. Dans son communiqué, la police rappelle que la lutte contre l’insécurité est l’apanage de tous et invite la population à collaborer.  

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé