Aujourd'hui,
URGENT
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération
Burkina: les trois opérateurs mobiles (ONATEL, ORANGE et TELECEL) comptent 19 millions d’abonnés, soit un taux de pénétration de 96%
Burkina: Macky Sall exprime sa solidarité au peuple burkinabè après l'attaque du convoi de la mine de Semafo à Boungou
Mali: le chef djihadiste Amadou Koufa placé sur la liste terroriste américaine
Côte d'Ivoire: Charles Blé Goudé sera jugé par le tribunal criminel à Abidjan
Burkina: les syndicats de la santé suspendent leur mouvement d'humeur engagé depuis plus de 6 mois suite à la reprise des négociations
Burkina: la Brigade spéciale des investigations Anti-terroristes chargée de l’enquête su l'attaque du convoi de la mine de Semafo
Burkina: au moins 37 morts dans une attaque terroriste contre un convoi de la société minière de Boungou (Semafo) à l'Est
Burkina: le député Daouda Simboro démissionne de son poste de député à l'Assemblée nationale
Climat: les États-Unis officialisent leur sortie de l'accord de Paris sur le climat

SOCIETE

Un prêtre et cinq fidèles qui assistaient à la messe  ont été tués ce dimanche 12 mai 2019, à Dablo dans la province du Sanmentenga, rapporte l’Agence d’informations du Burkina (AIB). Les assaillants ont aussi incendié l’édifice religieux et des débits de boisson.

La quarataine d’assaillants, qui sont arrivés à bord de motos, ont pris d’assaut dimanche matin en pleine messe, l’église catholique de Dablo, à 45km de Barsalgho, dans la province du Sanmentenga, région du Centre-nord, relate l’AIB.

Ils ont ordonné aux femmes et aux enfants de vider les lieux avant d’exécuter six hommes dont le prêtre, Siméon Niampa. 

Les terroristes ont ensuite incendié l’église et des débits de boisson dans la localité.

D’autres sources ajoutent que les criminels ont aussi incendié deux véhicules avant de prendre la direction de Tongomayel. 

Le Burkina Faso est confronté depuis quatre ans à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières, attribuées à des groupes terroristes.

Les Forces de défense ét de sécurité, ainsi que la population paient un lourd triubu.

Il en de même pour les responsables religieux chrétiens et musulmans ont déjà été visés par ces attaques. 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé