Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays

Image d'illustration

SOCIETE

Après avoir trouvé un accord avec le gouvernement sur la rédaction du statut valorisant du personnel d’éducation et de recherche le vendredi 3 mai dernier, la Coordination nationale des syndicats de l’éducation a réadapté leur mot d’ordre de boycott portant sur la finalisation de l’année scolaire en cours.

Via une lettre circulaire diffusée dans la soirée du 3 mai, la CNSE, d’une part a autorisé les membres professeurs d’EPS à administrer les épreuves sportives des différents examens nationaux et d’autre part a mis fin aux sit-in qui étaient prévus tous les jours de 8 heures à 11 heures dans les différents centres du ministère en charge de l’Education nationale.

Cependant les autres actions notamment le boycott des compositions au primaire, de toutes les autres formes d’évaluation, de non transmission du courrier administratif, de remplissage des bulletins, de tenues de conseils de classes sont maintenues et doivent se poursuivre, selon la note des syndicats.

Outre cela, le CNSE informe que la suite sur l’ensemble du mot d’ordre sera donnée après une évaluation le 15 mai 2019 sur la correction effective des indemnités et de la bonification et sur l’appréciation des dernières avancées sur le kit pédagogique, le statut valorisant, le dossier des personnels des ex garderies populaires. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé