Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

Image d'illustration

SOCIETE

Réunis en assemblée générale ce vendredi 26 avril 2019 à Ouagadougou, les syndicats de l’éducation ont décidé de boycotter la finalisation de l’année scolaire en cours (2018-2019). Par ce mot d’ordre, la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) entend interpeller le gouvernement sur le respect des engagements de janvier 2018.

Concrètement, à partir de ce 26 avril 2019, les syndicats ont invité les enseignants du public et du privé à mettre fin à toute forme d’évaluation, à tout processus de composition au primaire, au calcul des moyennes du 3e trimestre, au remplissage des bulletins de fin d’année, à la tenue des conseils de fin d’année scolaire, à la transmission de toute note d’évaluation et à la transmission du courrier administratif. 

Outre cela, la CNSE invite ses membres à observer à compter du 2 mai 2019, un sit-in tous les jours de 7 h 30 à 11 h 30. 

Par ces actions, la CNSE exige du gouvernement, d’ici fin mai 2019, la prise du décret sur le statut valorisant, la correction de l’ensemble des indemnités et de la bonification, l’octroi du Kit pédagogique et le règlement définitif du dossier des personnels des ex-garderies populaires.

Après plusieurs mois de crise en 2017, le gouvernement et la CNSE avaient signé un accord en janvier 2018. Les syndicats reprochent au gouvernement un manque de volonté dans la concrétisation dudit accord. Ils avaient observé le 18 avril dernier une grève sur toute l’étendue du territoire national pour interpeller à nouveau le gouvernement sur le respect de ses engagements.

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé