Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

Image d'illustration

SOCIETE

Réunis en assemblée générale ce vendredi 26 avril 2019 à Ouagadougou, les syndicats de l’éducation ont décidé de boycotter la finalisation de l’année scolaire en cours (2018-2019). Par ce mot d’ordre, la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) entend interpeller le gouvernement sur le respect des engagements de janvier 2018.

Concrètement, à partir de ce 26 avril 2019, les syndicats ont invité les enseignants du public et du privé à mettre fin à toute forme d’évaluation, à tout processus de composition au primaire, au calcul des moyennes du 3e trimestre, au remplissage des bulletins de fin d’année, à la tenue des conseils de fin d’année scolaire, à la transmission de toute note d’évaluation et à la transmission du courrier administratif. 

Outre cela, la CNSE invite ses membres à observer à compter du 2 mai 2019, un sit-in tous les jours de 7 h 30 à 11 h 30. 

Par ces actions, la CNSE exige du gouvernement, d’ici fin mai 2019, la prise du décret sur le statut valorisant, la correction de l’ensemble des indemnités et de la bonification, l’octroi du Kit pédagogique et le règlement définitif du dossier des personnels des ex-garderies populaires.

Après plusieurs mois de crise en 2017, le gouvernement et la CNSE avaient signé un accord en janvier 2018. Les syndicats reprochent au gouvernement un manque de volonté dans la concrétisation dudit accord. Ils avaient observé le 18 avril dernier une grève sur toute l’étendue du territoire national pour interpeller à nouveau le gouvernement sur le respect de ses engagements.