Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants

SOCIETE

La 19e Assemblée générale ordinaire du Réseau national de lutte anti-corruption (Ren-Lac) s’est tenue les 25 et 26 avril 2019 à Ouagadougou. A l’occasion de la cérémonie de clôture, le Ren-Lac a récompensé, les lauréats du Prix de la lutte anti-corruption (PLAC), édition 2018. 

Pour cette 17e édition du Prix de la lutte anti-corruption (PLAC), les critères de sélection ont porté sur la clarté et la lisibilité, la cohérence, la maîtrise de la langue et le style, pour ce qui concerne la forme. Sur le fond, ont été retenus comme critères, l’intérêt et la pertinence du sujet, la diversité et la pertinence des sources d’informations.

A cela, s’ajoutent l’équilibre dans le traitement de l’information, les efforts de recherches de preuves et l’aboutissement de l’enquête. Au total, 74 œuvres journalistiques ont été réceptionnées dont 67 en presse écrite et 7 en radio. Au finish, dans la catégorie presse écrite, c’est Mariam Ouédraogo des Editions Sidwaya qui ravi le premier prix avec ses articles, «CMA de Batié. Un échographe disparu, les coupables introuvables» et «Dépôt pharmaceutique du CMA de Batié. 5 millions de francs CFA volatilisés». 

L’intéressée a reçu, des mains du secrétaire exécutif du Ren-Lac sortant, un chèque de 1.000.000 F CFA, une attestation, plus un trophée. La lauréate qui est venue pour la couverture médiatique de l’activité s’est dite surprise et contente à la fois, et a remercié les initiateurs de ce concours. Le deuxième prix est revenu à Cédric Kalissani du journal Mutations pour son article «Au CHR de Dori. Des agents de santé rackettent et spolient leurs patients». Il reçoit 700.000 F CFA et une attestation. Le troisième prix est attribué à Atiana Serge Oulon du journal le Courrier Confidentiel pour son article intitulé, «Un juge complice d’évasions de détenus». Il a reçu 500.000 F CFA et une attestation.

Pour ce qui est de la catégorie radio, le premier prix est revenu à Emeline Zougmoré/Tagnabou de la RTB pour son œuvre «Le Permis de conduire à tout prix. Un deal mortel». Elle a reçu la somme de 1.000.000, une attestation, plus le trophée. La deuxième place revient à Moumouni Yaro de la radio Oméga Ouagadougou pour son œuvre intitulée, «Le Burkina du racket». Il reçoit la somme de 700.000 F CFA et une attestation. Le troisième prix est attribué à Boniface Boureima Zagré de radio Unitas de Diébougou pour son œuvre «La corruption au Sud-Ouest. Corruption, source de revenus pour les agents de santé». Il reçoit la somme de 500.000 F CFA plus une attestation.

Des recommandations pour les prochaines éditions

Pour une participation massive à la réussite du prix de la lutte anti-corruption lors des prochaines éditions, le jury a recommandé l’ouverture du prix à la presse en ligne. Le jury invite également les journalistes à privilégier la diversification des sources et le recoupement des informations, et de faire le minimum pour écouter le plus de personnes. Les journalistes devront aussi privilégier le genre enquête. Enfin, le jury encourage la participation des femmes. Le Secrétaire exécutif entrant du Ren-Lac, Sakado Nakanabo a tenu à féliciter les différents lauréats et, à travers eux, l’ensemble de la presse burkinabè. 

Pour mémoire, le Prix de la lutte anti-corruption (PLAC) a été initié par le Ren-Lac pour récompenser les meilleurs journalistes qui se sont illustrés dans la lutte contre la corruption.  

Un nouveau secrétariat exécutif a vu le jour aux termes de cette 19ème assemblée générale ordinaire.

Ce nouveau secrétariat est élu pour présider aux destinées de la structure au cours des trois prochaines années.

Secrétaire exécutif (SE): Sagado Nacanabo

Secrétaire exécutif adjoint (SEA): François Moyenga

Trésorier général (TG): Valérie Bonkoungou/Saouadogo

Trésorier général adjoint (TGA): Mariam Sanogo

Secrétaire chargé des Études et des Enquêtes (SCEE): Issouf Paré

Secrétaire adjoint chargé des Études et des Enquêtes (SACEE): Viviane Bayala

Secrétaire à l'Information et à la Communication (SIC): Rabiatou Serra/Simporé

Secrétaire adjoint à l'Information et à la Communication (SAIC): Harouna Ouédraogo.

Deux commissaires ont également été élus

1er Commissaire aux Comptes: Yahaya Douba Traoré

2eme Commissaire aux Comptes: Patrice Tioro

 

                                                     

 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé