Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

SOCIETE

Le lancement du Hadj édition 2019 a eu lieu ce jeudi 18 avril 2019 à Ouagadougou. A cet effet, le comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque en collaboration avec le ministère de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale a au cours d’une conférence de presse, donné les informations sur cette édition dont le coût s’élève à 2.132.000 FCFA.



L'Arabie Soudite a renouvelé le quota des 8.143 pèlerins accordés au Burkina Faso à l'issue de plusieurs missions dont la première a été conduite  par Siméon Sawadogo,  ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale. En outre, la convention entre l'Arabie Saoudite et le Burkina qui consacre la participation du Burkina au Hadj 2019 a été signée. Il en est de même que les contrats des différentes prestations relatives au séjour de Mina et d'Arafat, prenant en compte le service de base convenu avec la «Mouassassa» (les tentes, la climatisation et les tapis). A ces prestations s'ajoute le transport interne signé avec United Office (organisme officiel qui facture les services liés au Hadj) selon le ministre Siméon Sawadogo.

Les agences de voyage chargées de l'organisation pratique du pèlerinage à la Mecque sont celles qui sont sélectionnées depuis 2018 et ce pour deux ans, exception faite de celles qui sont sanctionnées pour non-respect du cahier des charges et celles n'ayant pas renouvelé leurs demandes de participation. Le ministre Sawadogo ajoute qu’en ce qui concerne le transporteur aérien, la compagnie saoudienne Sky Prime a été retenue pour transporter en vol Charter, le quota de 7000 pèlerins burkinabè à partir de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, avec un «planning de vols intéressants». Le reste du quota sera utilisé en vol régulier pour ceux désirant effectuer un cours séjour tels certains fonctionnaires et hommes d'affaires.

Au vu de ces acquis, les candidats au Hadj 2019 sont invités à entreprendre dès maintenant toutes les démarches administratives pour l'obtention de leurs documents de voyage dans les lieux de délivrance parce que cette année «nous avons la contrainte de l'établissement du passeport biométrique avec ses réalités de délais de traitement et la présence physique du candidat», a expliqué  M. Sawadogo. A cette contrainte s'ajoute celle de la limite du délai d'inscription qui est fixé au 5 mai 2019. S'agissant du volet santé, les futurs pèlerins sont invités à effectuer les formalités sanitaires, notamment la vaccination qui coûte 13.000 FCFA et la visite médicale à 10.000 FCFA à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso. Dans ces deux villes, les visites médicales se font à l’Office de santé des travailleurs (OST) et les vaccinations au service d'hygiène de la mairie.

Le coût du Hadj 2019 quant à lui, est de 2.132.000 FCFA, soit une baisse de 153.000 FCFA. Cette baisse selon le ministre, a été possible grâce à la subvention accordée par l'Etat à hauteur de 1.100.000.000 FCFA.