Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

SOCIETE

Une formation au profit des hôteliers co-organisée par CANAL+ Burkina et le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT) autour du thème : « les techniques d'accueil en hôtellerie » s'est tenue ce mercredi 3 avril 2019 à l’Hôtel Pacifique de Ouagadougou. Les participants ont eu droit à une formation théorique et pratique visant à améliorer la qualité des services proposés afin d’améliorer l’accueil dans les hôtels.

A en croire le Directeur Général de CANAL+ Burkina, Monsieur Aymé MAKUTA, cette formation sur les « techniques d'accueil en hôtellerie » est « une nouvelle corde de CANAL+ que la société a voulu mettre en avant ». Pour lui, la société CANAL+ n’est pas seulement un vendeur de décodeurs et de paraboles mais est « véritablement » un vendeur de contenus et de divertissements.  Cette formation visait à améliorer le rendu des services des hôtels et de « télévision payante ».  « Le divertissement peut passer par le petit écran. Nous avons donc identifié les partenaires qui vendent d'une manière ou d'une autre du divertissement. Les gens qui fréquentent les hôtels le font pour des affaires ou des divertissements, donc Il était naturel pour nous de conjuguer nos efforts pour améliorer le rendu de nos services que ce soient les hôtels ou CANAL+ » a affirmé Monsieur MAKUTA.

Pour lui, deux raisons expliquent la tenue de cet atelier. Il s'agit notamment de la satisfaction de la clientèle afin de pouvoir la fidéliser et de la vente du divertissement de CANAL+ aux hôtels qui sont des lieux d'affaires et de divertissements.  L'intérêt de cet atelier va au delà de celui de ses organisateurs.

« C’est une relation qui se veut gagnant - gagnant. Nous devons pouvoir aider le pays à être une destination que les touristes aimeraient visiter. Nous avons un pays qui est magnifique et il faut aujourd'hui qu'on puisse contribuer à faire en sorte qu'il soit une destination privilégiée. Pour se faire, il faut passer par un certain nombre de chose, entre autres, les infrastructures et les contenus de divertissements. Donc c'est une pierre que nous posons pour attirer du monde » a ajouté le Directeur Général Monsieur Aymé MAKUTA. 

Environ 60 hôteliers ont pris part à cette formation 

Pour Monsieur Alphonse TOUGOUMA, Directeur Général du FDCT, cette collaboration est le début de « quelque chose de très grand et fort » entre CANAL+ et sa structure. « la formation répond d'abord à l’axe 2 de notre mission qui stipule qu'au delà du financement que nous attendons du Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, que nous puissions renforcer les capacités des acteurs et des opérateurs. C'est un partenariat, et au delà de cette formation nous aurons un grand programme qui répondra de la vente de la destination Burkina Faso et nous espérons que CANAL+ s’investira à nos cotés dans le domaine de la production cinématographique » a t-il laissé entendre.

« Cette formation aurait dû être appelée une journée de la diplomatie parce que c’est à travers l'accueil qu'on apprécie non seulement l’hôtel mais aussi le Burkina Faso. Pour nous, c'est une occasion qui nous permettra d’être plus performante parce qu’avec les exigences de la concurrence, il nous faut une formation adéquate. Nous disons merci à CANAL+ qui a pensé à nous » a déclaré Monsieur Pascal OUEDRAOGO, Secrétaire Général de la Fédération des Organisations Patronales de l’Hôtellerie et du Tourisme du Burkina (FOPAHT - B), représentant le Directeur de la fédération.

Environ 60 hôteliers ont pris part à cette formation qui s'est déroulée en une journée.