Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)
Burkina: «Plus d'une dizaine de militaires» tués dans l’attaque de leur détachement
Soudan: le procès pour corruption d'Omar el-Béchir s'ouvre à Khartoum
Burkina: 270 776 personnes déplacées internes enregistrées à la date du 16 août, le plan d'urgence estimé à plus de 110 milliards de FCFA
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août
Hadj 2019:  "Le contingent burkinabè a enregistré au total cinq décès" (Abdoul Moumine Zoundi Ilboudo /Radio Oméga). 
Burkina  : 20 peaux de crocodiles et 2 pointes d’ivoire d’éléphants saisies par le service des Eaux et Forêts. 
Jeux africains : les Étalons juniors font match nul face au Nigéria ce 16 août 2019 (1-1). 
RDC: deux médicaments testés sur des malades sont parvenus à réduire significativement le taux de mortalité de Ebola

SOCIETE

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 10 avril 2019, la Police nationale a informé les différents usagers de la route, « que lors d’un contrôle surtout documentaire, les copies de documents, même légalisées par une autorité compétente, (…) ne peuvent être présentées en lieu et place des documents originaux ».

Le présent communiqué précise que lesdits documents légalisés « ne sont valables que pour complément de dossier en cas de besoin ». Par conséquent, l’institution policière annonce que « la présentation des documents originaux à l’agent de police qui effectue le contrôle est obligatoire ».

Une invite donc aux usagers afin qu’ils se munissent désormais des originaux des documents administratifs du véhicule  (Carte grise, certificat de visite technique, assurance)  et du conducteur (permis de conduire, carte d’affiliation). Selon la police nationale, cet éclairage était important au vu des incompréhensions constatées entre agents de police et certains usagers qui présentaient des copiés légalisées  des documents exigés.

 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé