Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 10 avril 2019, la Police nationale a informé les différents usagers de la route, « que lors d’un contrôle surtout documentaire, les copies de documents, même légalisées par une autorité compétente, (…) ne peuvent être présentées en lieu et place des documents originaux ».

Le présent communiqué précise que lesdits documents légalisés « ne sont valables que pour complément de dossier en cas de besoin ». Par conséquent, l’institution policière annonce que « la présentation des documents originaux à l’agent de police qui effectue le contrôle est obligatoire ».

Une invite donc aux usagers afin qu’ils se munissent désormais des originaux des documents administratifs du véhicule  (Carte grise, certificat de visite technique, assurance)  et du conducteur (permis de conduire, carte d’affiliation). Selon la police nationale, cet éclairage était important au vu des incompréhensions constatées entre agents de police et certains usagers qui présentaient des copiés légalisées  des documents exigés.