Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   
Kourwéogo: la population en colère saccage le Centre de Laye pour mineurs en conflit avec la loi après le décès suspect d’une élève. 
Soum: des agents de l'Office national d'identification (ONI) blessés le 18 février  2020 dans une attaque à Kelbo (communiqué). 
Burkina: au moins 3 soldats ont perdu la vie dans une attaque terroriste mardi 18 février 2020 à Kelbo (Région du Sahel).   
Fasofoot:  l'Asfa-Y rompt son contrat avec son entraîneur, Boureima Kaboré, après le nul contre l'EFO. 
Burkina Faso : Morgan Henry, un sergent-chef de Barkhane retrouvé mort dans son campement le 16 février. Cause inconnue, enquête ouverte. 

SOCIETE

Les élèves du groupe scolaire Guinkouma, un établissement privé de la commune rurale de Saaba, ont effectué une sortie pédagogique dans la matinée de ce mercredi 10 avril 2019 dans les locaux de l’Assemblée nationale du Burkina. L’objectif de cette visite selon Modeste Zongo, directeur des études du groupe scolaire, est de permettre aux élèves de l’établissement, de toucher du doigt l’organisation et le fonctionnement de l’hémicycle.

Forte d’une trentaine d’élèves, la délégation conduite par M. Zongo a visité tour à tour l’exposition des images de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, celle des images des différents présidents de l’institution parlementaire de George Konseiga (1948) à Alassane Bala Sakandé (actuel président). Cette visite aura marqué Inès Belemssigri, élève en classe de Terminale D1. Celle qui jusque-là, ignorait certains détails sur le fonctionnement du parlement burkinabè, dit être édifiée. «J’ai appris beaucoup de choses que je ne connaissais pas dans ma vie. Surtout sur les dirigeants passés comme présents de notre Assemblée nationale», confie la jeune fille. Désormais, Mlle Bemssigri compte être le professeur de ses camarades qui n’ont pas eu cette opportunité sur l’histoire de l’AN.

Alex Zangré, élève en classe de 1ère D a réalisé au terme de la visite et des échanges, que les députés n’étaient pas des conseillers, mais plutôt des représentants du peuple contrairement à ce qu’il croyait. C’est d’ailleurs ce que recherchaient les responsables de cet établissement pour qui, l’enseignement doit mettre un accent particulier sur la pratique après la théorie. «Les élèves entendent beaucoup de choses à l’école comme dans la rue au sujet de nos institutions. Aller constater de visu et poser des questions de compréhension est très important pour leur culture générale. Une chose est de lire et d’écrire mais une autre est de toucher du doigt les réalités. Aujourd’hui, ils peuvent mettre un visage sur les noms qu’ils entendent», fait remarquer M. Zongo.

En rappel, le groupe scolaire Guinkouma qui signifie «Entraide et solidarité» en langue locale Bissa, est située dans la commune rurale de Saaba. Fort d’environ 1200 élèves répartis dans 18 classes, de la 6e à la Tle, il comprend également une école de formation des enseignants du primaire. 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé