Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

La Jeune chambre internationale Ouaga Soleil a organisé le samedi 16 mars dernier à Ouagadougou la cérémonie de clôture de la 4e édition du projet Civimpactor: «Je suis un bon exemple sur la route». 

Le projet «Civimpactor: je circule bien sur la route» consiste en la sensibilisation sur les bases élémentaires du code de la route combinée de séances de simulation de circulation sur le terrain de sport à l’aide d’un tracé de circuit. A en croire la présidente exécutive 2019, Adja Mariam Ouédraogo, pour cette 4ème édition depuis le 27 février 2019, ce sont près de 500 élèves du Complexe scolaire Espoir qui ont été formés. «Cette formation a consisté à dispenser en deux séances d’une heure des cours sur le code de la route dans six classes» a-t-elle précisé.

La présidente exécutive de la JCI Ouaga Soleil, dit constater que la plupart des accidentés sont des enfants et des adolescents dont la majorité sont des piétons ou des cyclistes et n’ont pas toujours une bonne connaissance du code de la route ou du moins n’ont pas de bases élémentaires en circulation routière. C’est fort de ce constat que la JCI Ouaga Soleil s’est fixée pour objectif d’améliorer la capacité de circulation des élèves de l’arrondissement 11 de Ouagadougou. «Au regard des accidents constatés sur les voies et aussi l’incivisme grandissant dans nos sociétés, nous avons décidé en tant  qu’association d’impacter notre communauté en formant les élèves sur la sécurité routière, parce qu’ils sont les citoyens de demain. Et lorsqu’on arrive à bien éduquer nos enfants, ils pourront alors impacter notre communauté à l’avenir, d’où l’intérêt de notre projet sur le civisme intitulé: je suis un bon exemple sur la route», a-t-elle expliqué.

Nonobstant l’appui de l’UAB assurance qui a pour mission d’accompagner l’éducation routière, la présidente de la JCI Ouaga-Soleil a fait savoir qu’un défi majeur reste toujours à relever, celui de l’appui des partenaires. Elle dit espérer qu’à long terme, cette activité sur la sécurité routière soit intégrée dans le programme scolaire. 

Après une simulation de circulation routière par les élèves dirigée par le responsable technique de l’Association pour l’éducation routière des enfants (AERE), Daniel Zombré, la JCI Ouaga Soleil a traduit sa reconnaissance à ses partenaires et à toutes les personnes qui ont accompagné le projet par des remises d’attestations de mérite.