Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

SOCIETE

Le gouvernorat de la région de l’Est a annoncé ce mercredi 6 mars 2019 l’instauration d’un couvre feu  sur l’ensemble du territoire régional du jeudi 7 mars au samedi 20 avril 2019 de 19h à 6 h du matin.  Dans le communiqué administratif du gouverneur, aucune raison officielle n’a été avancée.

Mais selon certaines sources non officielles, le couvre feu a été instauré pour des raisons sécuritaires surtout que plusieurs localités de la région sont en proies à des menaces terroristes. 

Dans le cadre des opérations de sécurisation du territoire national, une action combinée des Forces spéciales et des Forces militaires terrestres et aériennes  avait été conduite dans les localités de Kompienbiga, Kabonga et dans la zone du campement présidentiel,  du 19 au 20 février 2019. Cette action d’envergure dans la région de l’Est avait permis la neutralisation de 29 terroristes. 

Face à la situation sécuritaire délétère, le président du Faso avait décrété l’Etat d’urgence  dans 14 provinces du pays dont les cinq provinces de la Région de l’Est (Gnagna, Gourma, de la Komandjari, Kompienga et Tapoa).  Le gouverneur a « invité chaque citoyen à prendre toutes les dispositions pour le strict respect » du couvre-feu.