Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir
Mozambique: le bilan humain du cyclone «pourrait dépasser les 1000 morts»
Musique: le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure
Mozambique: la ville de Beira terrassée après le passage du cyclone Idai, 73 morts comme bilan provisoire
Golf: le Burkina Faso remporte la « Ryder cup 2019 » devant le Japon
Burkina: Trois morts et des blessés dans l’attentat à la mine dans la Komandjari, Est du pays (AIB)
Pays-Bas: fusillade dans un tramway, au moins un mort plusieurs blessés

SOCIETE

L’ambassade du Japon a octroyé un don pour le financement du projet de réalisation de forages dans trois villages de la commune de Kokologho (province du Boulkiemdé, région du Centre-Ouest) à hauteur de 28, 7 millions F CFA. La cérémonie de signature du contrat de don entre les bénéficiaires, le Comité  «  Baoré » Solidarité (CBS) et l’ambassade du Japon a eu lieu ce vendredi 15 février 2019 à Ouagadougou.

Le problème de l’accès des populations à l’eau potable au Burkina Faso est une question qui mine son développement. C’est ce qui a amené le gouvernement à adopter en 2016 le Programme national d’approvisionnement en Eau potable qui vise à faire en sorte qu’à l’horizon 2030, 100% des Burkinabè aient accès à l’eau potable. Dans la commune de Kokologho, selon l’Inventaire national des Ouvrages hydrauliques 2017, le taux d’accès à l’eau potable était de 60,70 %. C’est dans le but de contribuer à un égal accès à l’eau potable pour tous,  que le Comité « Baoré » Solidarité, à la demande des populations, a soumis prioritairement ce projet d’installation de quatre forages dans les villages de Kokologho, de Goulouré et de Sakoinsé.

Selon le coordonnateur des programmes du CBS, Bila Abdoulaye Sawadogo, ce don soulagera environ 11 678 personnes dont 55,99% de femmes.  «  Je me réjouis donc de ce don de forages qui est un facteur de lutte contre la pauvreté. Désormais, les populations de Sakoinsé, Goulouré et Kokologho seront débarrassées des maladies hydriques. Les femmes pourront consacrer plus de temps au développement d’activités génératrices de revenus et les filles auront plus de temps pour étudier parce que les longues corvées d’eau deviendront un mauvais souvenir » a-t-il fait savoir. 

Au nom du comité et des bénéficiaires, M. Sawadogo a pris l’engagement de faire de la mobilisation sociale autour de l’entretien et de la gestion de ces infrastructures hydrauliques  afin que les responsabilités des populations locales dans la gestion, le suivi, l’entretien et la maintenance des forages soient une réalité.

« Ce genre d’actes est pour le Japon, une manière de contribuer modestement à l’atteinte du 6e  objectif de développement durable, en soulageant dans le même temps les femmes dans l’exécution des tâches domestiques. Je me réjouis de savoir que les citoyens burkinabè, à travers des initiatives locales, travaillent à améliorer le quotidien des populations, surtout en milieu rural. Le Japon est convaincu que la réalisation des forages dans ces localités permettra aux populations d’améliorer leurs conditions d’hygiène et de santé, quand on sait que la majorité des maladies dont souffrent les enfants au Burkina Faso  sont d’origine hydrique » a laissé entendre l’ambassadeur du Japon au Burkina Faso, Tamotsu Ikezaki.

Crée en novembre 1998, le Comité « Baoré » Solidarité  est une association nationale de développement d’appui aux organisations paysannes et aux groupes spécifiques défavorisés tels que les femmes et les jeunes. Il fait de la lutte contre l’ignorance, l’alphabétisation et la pauvreté son cheval de bataille.

 

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé