Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

SOCIETE

Une femme qui était sur le point d'accoucher et son accompagnant ont été mortellement atteints, dans la nuit de mercredi à jeudi, lors de l'attaque de la gendarmerie de Kongoussi par des terroristes, a appris l'AIB de sources sûres.

Selon des riverains de la brigade contactés par l'AIB, les assaillants dont le nombre varie entre 50 et cent, ont débuté l'assaut peu après 21h, profitant de l'isolement du poste et de l'absence de clôture.

Une femme en travail et son accompagnant ont été mortellement touchés, alors qu'ils se rendaient au centre de santé du secteur 5.

Le poste de gendarmerie et plusieurs engins ont été incendiés par les agresseurs.

Un détenu qui se trouvait dans le box a été retrouvé sain et sauf, préférant ne pas prendre la fuite.

La situation sécuritaire du Burkina, déjà mise en mal en 2018, s'est fortement dégradée depuis le début de l'année avec la recrudescence des attaques.

L'armée a annoncé avoir "neutralisé" plus de 200 terroristes depuis le lancement en début de semaine, d'opérations de ratissage, en réaction aux assassinats de 14 civils et de cinq gendarmes.

Agence d'information du Burkina