Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

SOCIETE

Le gouvernement burkinabè a déclaré ce mercredi 6 février 2019 l’épidémie de méningite dans la commune rurale de Botou (Province de la Tapoa/Région de l’Est). Selon la ministre en charge de la Santé, Claudine Lougué, qui a annoncé la nouvelle, les investigations ont permis de constater que le seuil de 10 patients pour 100 000 habitants a été dépassé.

La semaine dernière, une vingtaine de morts avaient été constatés par les équipes médicales de la province de la Tapoa. Et selon les premières investigations des autorités sanitaires, les personnes décédées avaient comme symptômes des vomissements chroniques et une forte fièvre. Le mercredi 30 janvier, la ministre de la Santé avait indiqué que les décès étaient causés par la méningite sous réserve d’investigation complémentaire.

Ce mercredi 6 février 2019, il n’y a plus aucun doute selon la cheffe du département de la santé burkinabè à sa sortie du Conseil des ministres « On a pensé à la méningite, compte tenu de notre proximité avec certains pays, qui ont eu des épidémies de méningite l’année dernière. On a fait des ponctions lombaires, notamment douze prélèvements. Et après examens à Ouagadougou au CHU-Charles de Gaule, la méningite a été confirmée sur sept prélèvements ».

Et à l’en croire, la suite des investigations a indiqué que le seuil de 10 patients pour 100 000 habitants a été dépassé et il est de 17 patients. Ce qui signifie que nous sommes en situation d’épidémie dans la localité concernée. Face à cela, elle a indiqué que le gouvernement a déclaré l’épidémie dans ladite localité et a mis en place une stratégie qui, en dehors de la vaccination, vise à sensibiliser les populations à se rendre dans les structures sanitaires. La campagne de vaccination va quant à elle démarrer le 8 févier prochain.

 « Nous avons également mis en place les stratégies qui visaient à disponibiliser les traitements pour les populations sur place et les vaccins sont en train d’être acheminer dans la région de l'Est. La vaccination va bientôt démarrer dès le 8 février dans les communes de Diapaga et Kantchari »  a-t-elle fait savoir.

 

Source: DCPM/MCRP