Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

SOCIETE

Dans la nuit du vendredi 18 janvier 2019, un affrontement a opposé des jeunes de Orodara , dans la province du Kénédougou ,région des Hauts-Bassins, à la police. Le bilan provisoire relevé est de cinq (05) décès et huit (08) blessés du côté des jeunes.

Cet affrontement fait suite à la fusillade mortelle, dans la matinée du jeudi , d’un jeune dont l’agresseur s’était ensuite réfugié au Commissariat Central de Police de Orodara. Le mouvement d’humeur de la population qui a suivi a occasionné le saccage ,dans la journée du jeudi , du commissariat et des échauffourées avec la police .

Malgré tous les appels à la retenue des autorités et des personnes ressources de la localité, des jeunes (plus d’une centaine) se sont réorganisés pour attaquer le commissariat dans la nuit du vendredi.

Des renforts de la gendarmerie et de la Police ont été déployé à Orodara où le calme est revenu.

En ces circonstances douloureuses, le ministère de la Sécurité présente ses sincères condoléances aux familles des défunts et un prompt rétablissement aux blessés. 

Le ministère de la Sécurité appelle la population de Orodara au calme pour un retour à la sérénité .Il invite en particulier les jeunes à renoncer à l’incivisme , à la défiance de la loi et de l’autorité de l’Etat.

Toutes les dispositions sont prises afin de faire la lumière et situer les responsabilités sur cette situation déplorable.

Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle / MSECU