Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

l'auteur au centre

SOCIETE

« Insurrection populaire d’Octobre 2014 : Les trahisons » est l’intitulé du second ouvrage de Atiana Serge Oulon, journaliste d’investigation au bimensuel Courrier Confidentiel. La dédicace du livre, « qui revient sur les événements historiques des 30 et 31 Octobre 2014 dans une démarche d’enquête et de décryptage » est intervenue le jeudi 3 janvier 2019 à Ouagadougou. 

A travers cet essai de 157 pages et composé de 9 chapitres, l’auteur met à nu les contradictions des uns et des autres pendant cette insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 au Burkina Faso selon les explications du docteur Marc Nébié, enseignant-chercheur à l’Université de Ouaga 1. 

Pour Atiana Serge Oulon, c’est l’intérêt supérieur burkinabè qui a été trahi au détriment d’intérêts individualistes : « Disons tout simplement qu’il y a eu des fuites de responsabilité au niveau de la hiérarchie militaire, des partis politiques et  de l’ex opposition.  C’est surtout cette composante qui a mené la lutte et qui, à la victoire s’est retirée et à laisser libre cours à toutes sortes de récupérations ».

A l’en croire, « les trahisons » fait mention des détails que les Burkinabè ignorent sur le déroulement des événements  pendant l’insurrection.  « L’ouvrage dévoile à quel moment et comment précisément  Yacouba Isaac Zida lieutenant-colonel à l’époque  a pu prendre le dessus  sur les autres composantes. Il s’agit de comment cette insurrection a été gérée  parce qu’en apparence, nous avons  eu cette impression que c’est toute l’armée qui était avec Yacouba Isaac Zida pour la gestion de la transition. Les éléments dans l’ouvrage montrent qu’il était seul à gérer et qu’il a même eu des frictions avec la hiérarchie militaire » a affirmé l’auteur. 

Le livre a été préfacé par l’ancien bâtonnier, Me Mamadou Savadogo. L’œuvre est disponible à la Librairie Jeunesse d’Afrique, au Centre National de presse Norbert Zongo et au siège du journal Courrier Confidentiel.  Notons qu’Atiana Serge Oulon est l’auteur de l’essai intitulé « Le Général Gilbert Diendéré Parle » paru en 2018. 

 

 

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé