Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

SOCIETE

L 'opération de sécurisation transfrontalière entre les forces de défense et de sécurité (fds) du Burkina Faso, de la Côte d'ivoire et du Ghana dénommée Koundalgou II (cohésion en gourmanchteman )a pris fin le jeudi 22 novembre 2018. 

Le bilan de l'opération a été fait aux ministres en charge de la sécurité et de la défense des trois pays à Bouna en Côte d'Ivoire. Deux mille hommes dont 900 burkinabè ont été mobilisés pour l'opération. 

Au cours de cette manoeuvre conjointe de sécurisation de leurs frontières communes, les fds ont interpellé 150 présumés deliquants dont 15 sur le territoire burkinabé, saisi 11 véhicules, des motos, des armes, des munitions, du canabis et des liqueurs. Le poste de commandement (PC) de Koundalgou II basé à Bouna a aussi mené des activités civilo-militaires ayant permis d'offrir aux populations des soins de santé, la peinture des écoles et la réhabilitation des routes.

Pour le ministre de la Sécurité, Clément P. Sawadogo , le bilan est plus que satisfaisant .Outre les interpellations et les saisies, elle aura permis aux fds des trois pays de travailler ensemble, la mutualisation des équipements, des efforts et une meilleure connaissance des espaces. Les officiers et les soldats impliqués ont également renforcé leur cohésion. Clément P. Sawadogo ajoute que cette opération est le départ d'une autre forme de coopération. En effet , s'explique-t-il, des individus mal intentionnés utilisaient les frontières comme un passage pour échapper aux fds.

En rappel Koundalgou I avait été organisée en mai 2018 à Cinkansé Burkina, entre le Burkina Faso, le Bénin , le Ghana et le Togo. 

Koundalgou matérialise l'initiative d'Accra signé en novembre 2018 par les cinq pays de la sous-région à savoir le Burkina Faso, le Bénin la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Togo.

De retour de Bouna, le ministre de la Sécurité a fait une halte au poste de police frontière de Galcouli pour féliciter et encourager ses hommes dont le profionnalisme a permis de repousser une attaque d'individus armés le 1er sptembre 2018.

Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle M Secu.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé