Aujourd'hui,
URGENT
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires

Image d'illustration

SOCIETE

Selon un communiqué du ministère de la sécurité rendu public ce mardi 13 novembre, l’unité de la force d’intervention rapide (SPEAR)  chargée de la protection des installions diplomatiques organisera le jeudi 15 novembre prochain de 10 h à 12 h une formation tactique au palais des sports de Ouaga 2000. 

Cet exercice occasionnera des explosions bruyantes et des coups de feu, raison pour laquelle le département en charge de la sécurité invite les populations à proximité de Ouaga 2000 en particulier « à ne pas paniquer et à vaquer paisiblement à ses occupations ».

En rappel, un exercice de simulation d’une attaque terroriste avait eu lieu le mardi 16 octobre dernier dans la zone du stade du 4-aout, dont l’objectif était  d’améliorer la réactivité du dispositif national de riposte. La capitale burkinabè a été visée à trois reprises par des attaques terroristes depuis 2016. La dernière était celle ayant visé le 2 mars 2018, l’Etat major général des armées et l’Ambassade de France au Burkina. Les huit assaillants avaient été neutralisés mais leur action avait causé la mort de 8 militaires burkinabè.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé