Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

Photo: Lesechosdufaso.net

SOCIETE

La Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l'impunité et pour les libertés (CCVC) réagit, dans ce communiqué, à la hausse du prix de l’essence décidée par le gouvernement. 

«C‘est avec stupéfaction, doublé d’un sentiment d’indignation, que la CCVC a appris la décision prise par le gouvernement, d’augmenter de 75 francs CFA ( !) les prix de litres de "super" et de "gasoil", à partir du vendredi 09 novembre 2018.

Alors que nos populations ploient déjà sous le poids de la vie chère et la misère, dans l’indifférence totale du pouvoir en place, une telle attitude, cynique et méprisante, apparaît comme une grossière provocation face à laquelle, la CCVC et l’ensemble des forces sociales soucieuses du bien-être de nos populations ne sauraient rester indifférentes. 

Maintes fois relevée et stigmatisée par nos organisations, la domination de notre pays par les puissances et autres institutions étrangères se révèle une fois de plus, témoignant d’une preuve concrète de la complaisante docilité des tenants actuels du pouvoir d’Etat, au mépris du bien-être de nos populations. 

Face aux prévisibles conséquences dommageables que cette mesure inique du gouvernement entrainera sur nos conditions de vie et en attendant tout mot d’ordre et formes d’actions concrètes, la CCVC appelle d’ores et déjà les populations de nos villes et campagnes à rester en état de veille et à se mobiliser, afin de : 

- dire non à cette hausse de prix des hydrocarbures ;

- dénoncer la duplicité du gouvernement, appelant à la paix sociale, mais prompt à prendre des mesures antisociales ;

- se battre résolument et de manière organisée, pour l’amélioration de leurs conditions de vie. 

CONTRE LE RENCHERISSEMENT CONTINU DE LA VIE, MOBILISATION ET LUTTE !»

Ouagadougou, le 08 novembre 2018

Pour le Bureau de la Coordination Nationale,

Chrysogone ZOUGMORE. /

1er Vice-Président

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé