Aujourd'hui,
URGENT
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018
Ouagadougou: une formation tactique entraînera «des explosions bruyantes» le jeudi 15 novembre (ministère de la sécurité)
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)

SOCIETE

Les jeunes entrepreneurs burkinabè ont été honorés par l’opérateur de téléphonie mobile Orange Burkina via son programme dénommé « Prix Orange de l’entrepreneur social ». En effet, il s’agit d’une initiative qui vise à donner un coup de pouce aux porteurs d’idées, afin que ceux-ci parviennent à se lancer dans l’entrepreneuriat social et la technologie. Après avoir passé au peigne fin soixante projets réceptionnés, trois d’entre eux sont parvenus à séduire le jury. Ainsi, ces lauréats iront en compétition, pour tenter de gagner les prix au niveau Afrique et Moyen Orient.

C’est le vendredi 7 septembre 2018, que les trois représentants du Burkina Faso pour le « prix Orange de l’entrepreneur social » ont été dévoilés. Ceux-ci sont issus d’une liste de dix finalistes qui ont eu à présenter leur projet face à un jury constitué d’experts en entrepreneuriat. Pour cette édition, la 2e du genre au plan national, Orange Burkina a primé trois projets innovants basés sur les technologies de l’information et de la communication et permettant d’améliorer les conditions de vies des populations, dans les domaines de l’éducation, la santé, l’agriculture, le paiement mobile ou encore le développement durable.

Le premier prix, d’une valeur de 1,5 million de F CFA, plus un an de connexion internet, est revenu à Izouma Sidibé, porteur du projet intitulé « e-Laafi ». Il s’agit d’une application de santé, offrant quatre types de service aux populations. Cette disposition, aux dires du grand gagnant du « Prix Orange de l’entrepreneur social » Burkina Faso, offrira des informations sur la liste des pharmacies de garde avec en prime la liste et le prix des médicaments disponibles. Aussi, elle permettra aux abonnés de prendre des rendez-vous, en vue de consultation, sans avoir à se déplacer. Egalement, c’est une application qui se veut informative sur les pathologies et maladies les plus courantes. Le dernier aspect qu’elle offre est l’opportunité donnée aux tierces personnes de venir en aide à des personnes éprouvant des difficultés à régler leurs ordonnances, leurs examens, etc.

Izouma Sidibé est le concepteur de l'application "E-LAAFI"

« Ce prix nous donne beaucoup de satisfaction. Nous allons maintenant prendre le temps de plus matérialiser cela afin d’avoir un projet prêt lorsque nous serons en compétition internationale » a fait savoir Izouma Sidibé. Si pour l’instant, avec son équipe l’heure est à la phase projet, ils espèrent passer à celle de la réalisation afin de présenter quelque chose de concret, quand ils seront en Afrique du Sud, où aura lieu le rendez-vous international dudit prix. 

Le 2e et le 3e prix reviennent respectivement au projet « Home teacher », présenté par Gilchrist-Roi Kéré et « Le terroir » de W. Rachidiatou Badini. Ces deux ont reçu respectivement la somme de 1.000.000 de F CFA  (plus 6 mois de connexion internet) et 500.000 FCFA (avec 3 mois de connexion internet).    

Pour le directeur général de Orange Burkina, Ben Cheick Haïdara, cette initiative vise à encourager la jeunesse dans le sens de la créativité : « le projet Orange pour l’entreprenariat social est un projet qui privilégie les créativités à fort impact social et qui embarque les nouvelles technologies ». Quant au jury, il affirme avoir reçu de « très beaux projets », qui pour la plupart portaient sur l’éducation, les finances, l’agroalimentaire.

Par ailleurs, ces trois lauréats nationaux, obtiennent leur ticket pour prendre part à la grande finale internationale, qui se tiendra en novembre prochain en Afrique du Sud. Ils seront face aux représentants des autres pays d’Afrique et du Moyen Orient, où est présent la compagnie de téléphonie Orange. 

A ce stade de la compétition, les trois meilleurs projets qui auront conquis le cœur du jury seront primés à hauteur de 25.000 euros (plus de 16 millions de F CFA) pour le 1er. Le 2e pour sa part repartira avec la somme de 15.000 euros (environ 10 millions de FCFA). Le 3e obtiendra 10.000 euros (6,6 millions de FCFA). Ces derniers bénéficieront également d’un accompagnement personnalisé dispensé par des professionnels de la création et du financement des jeunes entreprises pendant six mois.