Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)

SOCIETE

L’Etat major général des armées a confirmé l’attaque à la mine sur l’axe Fada-Pama du 5 septembre qui a causé la mort de deux militaires et blessé six. Selon ce communiqué, le véhicule des forces armées qui a sauté sur une mine était dans une mission de patrouille de contrôle sur le dit axe.

« Dans la matinée du 05 septembre 2018, lors d’une patrouille de contrôle de l’axe Fada-Pama, un véhicule des Forces Armées Nationales a sauté sur un engin explosif commandé dans la localité Bombontangou. Le bilan de cette attaque est de deux (02) militaires décédés et de six (06) blessés, tous évacués et pris en charge. 

Le Chef d’Etat-major Général des Armées présente ses condoléances à la famille éplorée et aux compagnons d’armes, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Il tient à rassurer les populations de l’engagement et de la détermination des Forces Armées Nationales à mener leurs missions de défense de l’intégrité du territoire et de protection des personnes et leurs biens. Plus que jamais, l’Armée a besoin du soutien de son peuple. Ensemble, nous vaincrons ».