Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

SOCIETE

Le poste de gendarmerie de Gayeri a été criblé de balles ainsi que deux véhicules incendiés dans la nuit du lundi au mardi par des assaillants, selon des sources sûres. Selon cette dépêche de l'Agence d'Information du Burkina (AIB), l'assaut contre la gendarmerie de Gayeri (75km de Fada N'Gourma), s'est déroulé sous une fine pluie entre 23h et 3h du matin, compte tenu du crépitement des armes. Selon nos sources, au moins six assaillants se sont couchés à plat ventre en face de la gendarmerie avant d'ouvrir le feu.

Les traces de leurs corps étaient encore visibles mardi matin, poursuivent nos interlocuteurs. Malgré "la riposte acharnée" des gendarmes, les terroristes ont réussi a incendié deux véhicules. Des témoins oculaires ont aussi constaté mardi matin, des impacts de balles sur le bâtiment abritant la gendarmerie et une quantité "impressionnante" de douilles.

C'est la cinquième attaque que la région de l'Est subie en moins d'un mois. On rappelle que mardi dernier huit militaires ont été fauchés par une mine, alors qu'ils étaient en route pour épauler des gendarmes attaqués à Pama (106km de Fada N'Gourma). Le lendemain, des infrastructures d'un campement de chasse ont été incendiées dans la même localité. Le 9 août, cinq gendarmes et un civil ont été tués par l'explosion d'une mine à Boungou, à une centaine de km de Fada N'Gourma.

 

Agence d'Information du Burkina