Aujourd'hui,
URGENT
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire

SOCIETE

Selon l’Agence d’information du Burkina (AIB), citant des sources locales, des individus armés non encore identifiés ont attaqué dans la nuit du mercredi 29 au jeudi 30 août 2018, le campement de chasse de Kompienbiga (15km de Pama, dans la région de l’Est).

Les assaillants ont fait irruption dans le campement, ont tiré des coups de feu avant d’incendier le site. Selon nos sources, le personnel a quitté les lieux, mercredi vers 16h, parce qu’effrayés par des individus suspects qui rôdaient autour du campement.

Citant des médias, l’AIB a indiqué que les voies d’accès sur le site étaient minées. Le mercredi 8 aout dernier, les concessionnaires de zones de chasse du Burkina étaient chez le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. Au cours de cette rencontre, ils avaient évoqué les problèmes d’insécurité au niveau des campements surtout dans la région de l’Est et la zone présidentielle.

Au cours de ce mois d'août 2018, deux attaques à la mine artisanale avaient causé la mort de douze militaires et un civil.