Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

SOCIETE

 

Entre 500 et 600 sinistrés ont été enregistrés, suite une pluie torrentielle tombée dans la nuit du 28 au 29 août 2018 à Kongoussi, a appris l’AIB mercredi, auprès de l’Action sociale qui les a accueillis dans quatre sites.

 «La plupart des sinistrés ont eu leurs maisons envahies par les eaux. Nous dénombrons entre 500 et 600 personnes touchées par ces inondations. Et nous avons dégagé quatre sites (des écoles primaires) pour accueillir les sinistrés de façon provisoire. Aussi, le conseil national de secours d’urgence a été saisi et bientôt les victimes recevront les premières assistances», a confié à l’AIB, le Directeur provincial de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille du Bam, Abdoulaye Ouédraogo.

Il a précisé que les inondations survenues dans la nuit du 28  au 29 août 2018, ont  principalement touché les secteurs 1 ; 5 et le village de Sanrgho dans la commune de Kongoussi.

Le secrétaire général de la province du Bam Armand Dambré qui s’est rendu sur les lieux, a manifesté la compassion de l’administration aux victimes.

 Il a aussi invité la population à manifester sa solidarité en hébergeant certains sinistrés.

Selon des témoignages, la majorité des sinistrés du secteur 1 est installée sur une zone inondable et non lotie.

D’autres riverains indexent «la mauvaise» exécution des travaux de la route Kongoussi-Yargo qui selon eux, aurait amplifié les dégâts.

Agence d’Information du Burkina

 

 

 

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé