Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin

SOCIETE

Le hadj 2018 a pris fin officiellement le vendredi 23 Août avec le retour de tous les pèlerins à la Mecque. Ils  ont  passé près d’une semaine à Mina sous les tentes munies des commodités nécessaires à la haute spiritualité. 

Le président du comité de suivi déplore malheureusement à ce jour deux décès dans le contingent burkinabè. Ce sont deux femmes décédées avant la fin de la station d’Arafat. Le derniers corps a été inhumé à la Mecque dans la nuit du mardi à mercredi après la dernière prière du soir en présence des responsables du comité de suivi.

Par ailleurs, le contingent a enregistré une naissance après la station d’Arafat. En effet, madame OUEDRAOGO Sahadatou a mis au monde un garçonnet à la joie de tous puisque l’accouchement s’est bien passé. Son baptême a même eu lieu le mardi 28 aout chez le moutawif, c’est-à-dire le logeur des Burkinabè. SALMANE est le nom qui lui a été donné, en référence au roi d’Arabie Saoudite qui porte le même nom. Conformément à la tradition, bébé pèlerin  bénéficiera d’une prise en charge pour le pèlerinage dès qu’il aura l’âge de l’effectuer. Inutile de préciser que sa maman a reçu de nombreux cadeaux de la part des autorités y compris une enveloppe. Ces autorités ont dit se charger d’informer le roi d’Arabie de la naissance de son homonyme Burkinabè. Selon le Moutawif (logeur),  il n’est pas donné à tout le monde de mettre au monde un enfant  à Mina pendant le hadj.

La maman de l’enfant dit être surprise de l’accouchement à MINA car l’échographie avait prévu le prochain mois.

Coté santé, la commission santé a eu au total 50 cas d’évacuation vers les grands centres de soin et a effectué plus  de 3500 consultations. Il faut aussi signaler six cas de fractures ayant nécessité des interventions chirurgicales. Ces accidentés sont tous des personnes âgées.

Le bilan sanitaire dressé par nos médecins fait état de la récurrence de troubles psychiques. De maladies mentales, selon docteur DRAVE Alassane, 26 cas ont été signalées.

Tous, à présent, ont les regards tournés vers les deux compagnies chargées de les transporter pour le retour. 

La date provisoire communiquée par la compagnie Air Burkina est le 08 septembre 2018 pour le 1 er vol et la deuxième compagnie c’est-à-dire Fly Nas est de 14 au 22 septembre 2018. Donc le premier vol retour aura lieu le 08 et le dernier  le 22 inchallah. 

Le président du comité de suivi a saisi l’opportunité du baptême du nouveau-né pour remercier les autorités saoudiennes  qui ont promptement mis des cars à la disposition des Burkinabè dans la soirée de Arafat pour rallier Mouzdalifa même si cela a eu lieu vers 2h du matin.

Sah Daouda OUEDRAOGO depuis la Mecque