Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

SOCIETE

Le hadj 2018 a pris fin officiellement le vendredi 23 Août avec le retour de tous les pèlerins à la Mecque. Ils  ont  passé près d’une semaine à Mina sous les tentes munies des commodités nécessaires à la haute spiritualité. 

Le président du comité de suivi déplore malheureusement à ce jour deux décès dans le contingent burkinabè. Ce sont deux femmes décédées avant la fin de la station d’Arafat. Le derniers corps a été inhumé à la Mecque dans la nuit du mardi à mercredi après la dernière prière du soir en présence des responsables du comité de suivi.

Par ailleurs, le contingent a enregistré une naissance après la station d’Arafat. En effet, madame OUEDRAOGO Sahadatou a mis au monde un garçonnet à la joie de tous puisque l’accouchement s’est bien passé. Son baptême a même eu lieu le mardi 28 aout chez le moutawif, c’est-à-dire le logeur des Burkinabè. SALMANE est le nom qui lui a été donné, en référence au roi d’Arabie Saoudite qui porte le même nom. Conformément à la tradition, bébé pèlerin  bénéficiera d’une prise en charge pour le pèlerinage dès qu’il aura l’âge de l’effectuer. Inutile de préciser que sa maman a reçu de nombreux cadeaux de la part des autorités y compris une enveloppe. Ces autorités ont dit se charger d’informer le roi d’Arabie de la naissance de son homonyme Burkinabè. Selon le Moutawif (logeur),  il n’est pas donné à tout le monde de mettre au monde un enfant  à Mina pendant le hadj.

La maman de l’enfant dit être surprise de l’accouchement à MINA car l’échographie avait prévu le prochain mois.

Coté santé, la commission santé a eu au total 50 cas d’évacuation vers les grands centres de soin et a effectué plus  de 3500 consultations. Il faut aussi signaler six cas de fractures ayant nécessité des interventions chirurgicales. Ces accidentés sont tous des personnes âgées.

Le bilan sanitaire dressé par nos médecins fait état de la récurrence de troubles psychiques. De maladies mentales, selon docteur DRAVE Alassane, 26 cas ont été signalées.

Tous, à présent, ont les regards tournés vers les deux compagnies chargées de les transporter pour le retour. 

La date provisoire communiquée par la compagnie Air Burkina est le 08 septembre 2018 pour le 1 er vol et la deuxième compagnie c’est-à-dire Fly Nas est de 14 au 22 septembre 2018. Donc le premier vol retour aura lieu le 08 et le dernier  le 22 inchallah. 

Le président du comité de suivi a saisi l’opportunité du baptême du nouveau-né pour remercier les autorités saoudiennes  qui ont promptement mis des cars à la disposition des Burkinabè dans la soirée de Arafat pour rallier Mouzdalifa même si cela a eu lieu vers 2h du matin.

Sah Daouda OUEDRAOGO depuis la Mecque