Aujourd'hui,
URGENT
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer
Tunisie: l'universitaire Kaïs Saïed élu président au second tour de la présidentielle (Sondages)
Nobel: le prix Nobel de la paix attribué au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed

SOCIETE

Interpellé le 29 décembre 2017 et incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (Maca) le 4 janvier 2018, le Colonel Auguste Denise Barry bénéficie à compter de ce mardi 28 août 2018 d’une liberté provisoire, selon nos confrère de Radio Oméga et Burkina 24, citant des sources judiciaires.

L’ancien patron de la sécurité sous la transition politique est inculpé pour  complot et d’incitation à la Commission d’acte contraire à la discipline et au devoir. Le parquet militaire estime que M. Barry, était derrière le projet d’un soulèvement populaire dont l’objectif était de renverser le pourvoir de l’actuel président Roch Marc Christian Kaboré.

Au cours d’un point de presse tenu le 8 janvier 2018, le ministre de la sécurité de l’époque, Simon Compaoré avait indiqué que les « Burkinabè allaient être édifiés » sur les faits qui pèseraient contre M. Barry. 

Au moment de son interpellation, M. Barry dirigeait le Centre d'études stratégiques en défense et sécurité. Selon nos confrères, sa  liberté provisoire a été prononcée par la Chambre de contrôle du tribunal militaire.

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé