Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

Le gouvernement burkinabè a décidé de suspendre provisoirement l’organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF) et l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB), suite à la crise entre les deux associations qui a affecté le système d'approvisionnement en carburant du pays.  Outre cela, l'exécutif a annoncé que des mesures sont en train d'être prises pour normaliser le trafic. Tel est le contenu de ce communiqué ci-dessous

Au terme d’échanges engagés par le gouvernement depuis le début de la crise qui oppose l’organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF) à l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB), les deux associations sont parvenues à un accord signé le 27 août 2018.

Malgré cet accord entre les deux organisations, les camions de transport de marchandises sont toujours stationnés ainsi que les engins sur les bas-côtés des routes nationales et aux différentes entrées/sorties de la ville de Ouagadougou ainsi qu’à Ouagarinter occasionnant des ruptures du système d’approvisionnement en carburant.

Compte tenu des désagréments que cette situation occasionne dans la vie socioéconomique de notre pays, le gouvernement a pris les mesures suivantes : la suspension provisoire des deux organisations à savoir l’organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF) et l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB).

Des mesures sont en cours pour normaliser le trafic.

Le gouvernement déplore une fois de plus les désagréments subis par la population pendant cette crise.

Le Service d’information du gouvernement