Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

La télévision panafricaine généraliste, Voxafrica, a procédé ce samedi 25 aout 2018 à l’ouverture officielle de sa représentation à Ouagadougou. Selon les responsables du média, le choix du Burkina Faso s’explique par le positionnement du pays en termes de démocratie et le fait d’avoir « enfanté » Thomas Sankara, l’un des chantres du panafricanisme.  

C’est autour d’une conférence de presse tenue dans un hôtel de la capitale burkinabè que les responsables de Voxafrica ont expliqué le choix d’avoir une représentation permanente au « Pays des Hommes intègres ». Jules Domche, le directeur général de la chaine s’explique : « Le Burkina est un pays particulier par rapport à son histoire et au rôle qu’il a joué dans l’émancipation de l’Afrique. Quand on parle des leadeurs contemporains de du continent, Thomas Sankara revient comme une évidence. Il vient de cette terre et pour nous, il est logique que de cette terre, puisse partir le combat pour la restauration de la dignité africaine ».

Avec cette implantation à Ouagadougou,  le Burkina Faso et ses acteurs seront plus présents sur les antennes de la chaine dont le siège social est à Londres, en Grande Bretagne. En plus de l’émission AfroBuzz Ouaga, Vox Africa entend ajouter de nouvelles productions dédiées aux hommes et femmes leadeurs du Burkina. « Il y aura plus d’interviews des leaders politiques, des autorités et de l’opposition. Mais nous voulons davantage donner la parole au peuple, aux populations. Nous voulons raconter les aventures des Burkinabè de tous les jours » a ajouté le premier responsable de Voxafrica.

Le plus grand défi pour le bureau burkinabè de la télévision est d’avoir plus de Burkina Faso sur les antennes. « Il s’agira de multiplier les productions et d’être encore plus proche des populations (…) Nous sommes une télévision panafricaine et à cet effet, nous devons transporter les entrepreneurs africains sur la chaine, idem pour les politiciens et les projets gouvernementaux. Au niveau du Burkina Faso, nous serons donc plus proches de ces acteurs » a fait savoir Appolin Aimé Ngamkam, directeur de Voxafrica Burkina. 

Et pour accomplir ce défi, la chaine va démarrer d’ici le mois prochain les productions grâce à son équipe déjà en place qui sera d’ailleurs étoffée dans les jours à venir. Sa particularité sera son « indépendance » selon M. Domche. Aussi, Vox Africa n’entend pas prendre la place des autres chaines mais compléter sa ligne éditoriale avec les autres chaines déjà sur place pour « la restauration de la dignité africaine ». Notons que la représentation au Burkina Faso est effective depuis le 26 juin 2017.