Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)

SOCIETE

Selon cette dépêche de l'Agence d'Information du Burkina (AIB), le gouvernement burkinabè compte retirer d’ici un mois, les parcelles non mises en valeur dans la Zone d’activités commerciales et administratives (ZACA), un immense espace qui est en train de se muer en une poubelle à ciel ouvert, au cœur de Ouagadougou.

Dans un communiqué parvenu jeudi soir à l’AIB, le secrétaire général du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, Léon-Paul Toé a rappelé que le non-respect des obligations prévues dans le cahier des charges, sera sanctionné conformément aux dispositions des textes en vigueur. «A cet effet, il sera procéder au retrait des parcelles au profit d’autres demandeurs et ce à compter d’un mois, dès diffusion du présent communiqué», a précisé M. Toé.

En rappel, la réserve de ZACA a été constituée dans les années 2004, à partir du douloureux déguerpissement des populations des quartiers Zangoetin, Peuloghin, Tiedpalogo, le camp fonctionnaire et une partie de Koulouba et de Kamsonghin.

Une quinzaine d’années après, la transfiguration se fait toujours attendre et quelques immeubles trônent au milieu d’un tas d’immondices qui grandit exponentiellement au quotidien.

Source: AIB

**************************************************************************

Le communiqué du gouvernement

Parcelles vides dans la ZACA : Les propriétaires ont un mois pour tenir leur engagement

Le Secrétaire Général du Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat a l’honneur d’inviter les propriétaires des parcelles vides dans la Zones d’Activités Commerciales et Administratives (ZACA) à tenir leur engagement pour le respect strict des dispositions du cahier des charges, notamment en ce qui concerne les délais de mise en valeur et l’état de propreté de la parcelle auxquels ils sont astreints.

Le Secrétaire Général rappelle que le non-respect des obligations prévues dans le cahier des charges sera sanctionné conformément aux dispositions des textes en vigueur.

A cet effet, il sera procéder au retrait des parcelles au profit d’autres demandeurs et ce à compter d’un mois dès diffusion du présent communiqué.

Léon-Paul TOE

 

Officier de l’Ordre Nationa