Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

Selon cette dépêche de l'Agence d'Information du Burkina (AIB), le gouvernement burkinabè compte retirer d’ici un mois, les parcelles non mises en valeur dans la Zone d’activités commerciales et administratives (ZACA), un immense espace qui est en train de se muer en une poubelle à ciel ouvert, au cœur de Ouagadougou.

Dans un communiqué parvenu jeudi soir à l’AIB, le secrétaire général du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, Léon-Paul Toé a rappelé que le non-respect des obligations prévues dans le cahier des charges, sera sanctionné conformément aux dispositions des textes en vigueur. «A cet effet, il sera procéder au retrait des parcelles au profit d’autres demandeurs et ce à compter d’un mois, dès diffusion du présent communiqué», a précisé M. Toé.

En rappel, la réserve de ZACA a été constituée dans les années 2004, à partir du douloureux déguerpissement des populations des quartiers Zangoetin, Peuloghin, Tiedpalogo, le camp fonctionnaire et une partie de Koulouba et de Kamsonghin.

Une quinzaine d’années après, la transfiguration se fait toujours attendre et quelques immeubles trônent au milieu d’un tas d’immondices qui grandit exponentiellement au quotidien.

Source: AIB

**************************************************************************

Le communiqué du gouvernement

Parcelles vides dans la ZACA : Les propriétaires ont un mois pour tenir leur engagement

Le Secrétaire Général du Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat a l’honneur d’inviter les propriétaires des parcelles vides dans la Zones d’Activités Commerciales et Administratives (ZACA) à tenir leur engagement pour le respect strict des dispositions du cahier des charges, notamment en ce qui concerne les délais de mise en valeur et l’état de propreté de la parcelle auxquels ils sont astreints.

Le Secrétaire Général rappelle que le non-respect des obligations prévues dans le cahier des charges sera sanctionné conformément aux dispositions des textes en vigueur.

A cet effet, il sera procéder au retrait des parcelles au profit d’autres demandeurs et ce à compter d’un mois dès diffusion du présent communiqué.

Léon-Paul TOE

 

Officier de l’Ordre Nationa

Des mots pour le dire...

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé