Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

SOCIETE

Selon cette dépêche de l'Agence d'Information du Burkina (AIB), le gouvernement burkinabè compte retirer d’ici un mois, les parcelles non mises en valeur dans la Zone d’activités commerciales et administratives (ZACA), un immense espace qui est en train de se muer en une poubelle à ciel ouvert, au cœur de Ouagadougou.

Dans un communiqué parvenu jeudi soir à l’AIB, le secrétaire général du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, Léon-Paul Toé a rappelé que le non-respect des obligations prévues dans le cahier des charges, sera sanctionné conformément aux dispositions des textes en vigueur. «A cet effet, il sera procéder au retrait des parcelles au profit d’autres demandeurs et ce à compter d’un mois, dès diffusion du présent communiqué», a précisé M. Toé.

En rappel, la réserve de ZACA a été constituée dans les années 2004, à partir du douloureux déguerpissement des populations des quartiers Zangoetin, Peuloghin, Tiedpalogo, le camp fonctionnaire et une partie de Koulouba et de Kamsonghin.

Une quinzaine d’années après, la transfiguration se fait toujours attendre et quelques immeubles trônent au milieu d’un tas d’immondices qui grandit exponentiellement au quotidien.

Source: AIB

**************************************************************************

Le communiqué du gouvernement

Parcelles vides dans la ZACA : Les propriétaires ont un mois pour tenir leur engagement

Le Secrétaire Général du Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat a l’honneur d’inviter les propriétaires des parcelles vides dans la Zones d’Activités Commerciales et Administratives (ZACA) à tenir leur engagement pour le respect strict des dispositions du cahier des charges, notamment en ce qui concerne les délais de mise en valeur et l’état de propreté de la parcelle auxquels ils sont astreints.

Le Secrétaire Général rappelle que le non-respect des obligations prévues dans le cahier des charges sera sanctionné conformément aux dispositions des textes en vigueur.

A cet effet, il sera procéder au retrait des parcelles au profit d’autres demandeurs et ce à compter d’un mois dès diffusion du présent communiqué.

Léon-Paul TOE

 

Officier de l’Ordre Nationa

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé