Aujourd'hui,
URGENT
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018
Ouagadougou: une formation tactique entraînera «des explosions bruyantes» le jeudi 15 novembre (ministère de la sécurité)
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)

SOCIETE

Face à la recrudescence des cas de dengue dans la ville de Ouagadougou, les autorités sanitaires en collaboration avec les autorités communales vont procéder du 24 au 28 août 2018 à la sensibilisation de proximité et à la destruction des gîtes larvaires dans les domiciles.

 Depuis deux ans, le Burkina Faso est confronté à une recrudescence des cas de dengue.  Cette maladie est causée par un virus transmis par des piqûres de moustiques infestés. Ces moustiques piquent surtout la journée et se reproduisent dans les récipients non couverts contenant de l’eau au niveau des habitations et des lieux de travail.

Face à cette situation, les autorités communales et sanitaires ont décidé, à travers les agents de la Haute intensité de main d’œuvre (HIMO), d’effectuer des visites à domiciles dans la ville de Ouagadougou pour sensibiliser les populations sur la dengue et procéder à la destruction des lieux de reproduction des moustiques. Ces agents seront identifiables par le port de badges.

Ces visites se dérouleront du 24 au 28 Août 2018.

Le ministère de la santé et les autorités communales invitent les populations à réserver un accueil chaleureux à ces agents car il y va du bien-être de tous.

DCPM/ Santé