Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

Photo: FAIB

SOCIETE

Selon cette information publiée sur la page Facebook de la Fédération des Associations islamiques du Burkina (FAIB), deux pèlerins burkinabè sont décédés « en terre sainte » dans l’accomplissement du hadj. Malgré quelques difficultés, les Burkinabè « à l'instar des autres pèlerins ont pu accomplir les lapidations au grand Jamarat le 21 août 2018 ».

« Ils ont poursuivi les lapidations aujourd'hui (mercredi 22 août 2018, Ndlr) aux trois Jamarats (stèles symbolisant Satan). C'est le même acte qui sera répété demain et après demain, avant le retour à la Mecque pour le tawaf autour de la Kaaba et la marche entre Safa et Marwa » précise la FAIB.

En rappel, pour le Hadj 2018, les pèlerins burkinabè sont au nombre de 8143.