Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

Selon ce communiqué de la police nationale, dans la matinée de ce vendredi 17 août, un véhicule de la société minière Semafo, escorté par une équipe de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) de Dédougou a été attaqué par des individus armés dans la commune de Békuy, province du Tuy, Région des Hauts-Bassins. Le bilan fait était de 2 civils tués (personnel de la mine), 4 blessés civils et un policier de l'escorte blessé.

La police précise que la riposte de l'équipe de la CRS a permis de " dérouter les agresseurs qui se sont réfugiés dans la forêt de Sarakongo". Et le communiqué précise qu'ils sont actuellement traqués par les forces de défense et de sécurité.

Ce vendredi également, un car d’une société de transport a été braqué sur l’axe Dédougou-Bobo, entre Bondokuy et Sara-Békuy. Selon nos confrères de l’Observateur Paalga, aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée, mais une importante somme d'argent a été emportée.

 

 

 

 

 

Des mots pour le dire...

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé