Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé
Burkina: l'Assemblée nationale va financer la construction du siège du CFOP (Alassane Bala Sakandé)
Aéronautique: Airbus annonce la fin de la production de son géant des airs, l'A380
Football: Salitas FC et l'Etoile sportive du Sahel font un nul (0-0) à l'issue de la 2e journée de la Coupe de la Confédération 
Kenya: un léopard noir d'Afrique a été pris en photo, une première depuis un siècle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré va présenter sa déclaration de politique générale le lundi 18 février devant les députés
CAN U20: le Sénégal vainqueur de l'Afrique du sud (1 à 0) jouera la finale contre le Mali qui a éliminé le Nigéria

SOCIETE

Selon ce communiqué de la police nationale, dans la matinée de ce vendredi 17 août, un véhicule de la société minière Semafo, escorté par une équipe de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) de Dédougou a été attaqué par des individus armés dans la commune de Békuy, province du Tuy, Région des Hauts-Bassins. Le bilan fait était de 2 civils tués (personnel de la mine), 4 blessés civils et un policier de l'escorte blessé.

La police précise que la riposte de l'équipe de la CRS a permis de " dérouter les agresseurs qui se sont réfugiés dans la forêt de Sarakongo". Et le communiqué précise qu'ils sont actuellement traqués par les forces de défense et de sécurité.

Ce vendredi également, un car d’une société de transport a été braqué sur l’axe Dédougou-Bobo, entre Bondokuy et Sara-Békuy. Selon nos confrères de l’Observateur Paalga, aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée, mais une importante somme d'argent a été emportée.

 

 

 

 

 

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé