Aujourd'hui,
URGENT
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)

SOCIETE

A l’occasion de la célébration de la journée internationale de la jeunesse, le Conseil national des jeunes du Burkina Faso (CNJ-BF) a honoré l’empereur des mossis, le Mogho Naaba Baongo pour les multiples actions qu’il mène pour la stabilité du pays et surtout pour sa contribution dans l’épanouissement et l’émergence de la jeunesse. Le samedi 11 août 2018, une délégation de jeunes venues des 13 régions du Burkina était au palais royal pour lui apporter une distinction.


Conscient de ce qu’«un pays ne peut se développer sans une jeunesse responsable capable d’assurer la relève de demain», le Conseil national de la jeunesse, pour réussir sa mission, a décidé de s’entourer les conseils d’une personne qui a mené de multiples actions pour la stabilité du Burkina et surtout pour l’épanouissement de la jeunesse. Pour le CNJ conduit à l’occasion par son président Moumini Dialla, le Mogho Naaba est la personne qui incarne toutes ces valeurs. «Nous avons décidé de lui remettre une distinction et profiter lui demander son accompagnement, son soutien total durant notre mandat afin que la jeunesse puisse prendre le droit chemin dans la construction du Burkina», a soutenu M. Dialla.

En retour, sa majesté a rassuré ses hôtes de son engagement tout entier et s’est dit ouvert pour accompagner le CNJ. «Sa majesté a souhaité qu’on soit une jeunesse responsable qui pourra contribuer considérablement à la construction de notre nation de demain», a indiqué M. Dialla qui dit prendre toute la mesure de cette recommandation. Après bénédictions et conseils, place a été faite à un cross populaire dans la soirée du samedi 11 août, suivi du lancement du projet «Un jeune  une plante». Cette initiative selon Moumouni Dialla, a pour objectif de permettre à chaque jeune de planter un arbre à la fin de cette saison pluvieuse.

Le CNJ a également initié une séance de don de sang dans la journée du dimanche 12 août pour sauver des vies humaines. «Après cette séance, nous allons nettoyer le quartier Wayalghin pour apporter notre contribution à l’hygiène, pour ceux qui y vivent», a conclu M.Dialla.

Rappelons que le CNJ est une structure faitière qui regroupe les mouvements et association de jeunes et de jeunesse au Burkina comme dans tous les pays  de l’Afrique. Conscient du rôle de la jeunesse pour le développement du Faso, Moumouni Dialla entend faire du CNJ une structure qui va déclencher une dynamique avec l’ensemble des jeunes pour contribuer à la construction de la Nation. «Nous voulons une jeunesse qui va marcher sur la droite ligne et ne pas se laisser instrumentaliser, une jeunesse qui va s’occuper des questions objectives, d’intérêt général de la Nation», a-t-il conclu.