Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

SOCIETE

Quatre gendarmes et un civil ont été tués ce samedi 11 août 2018 après-midi, au passage de leur pick-up sur une mine artisanale, à une centaine de kilomètres de Fada N'Gourma selon une information de l’Agence d’information du Burkina. Selon un communiqué du ministère de la Défense nationale, un cinquième gendarme a été tué suites à des "tirs d'armes automatiques" qu'a essuyé l'escorte après l'explosion de la mine. Ce qui porte à 6 (5 gendarmes et 1 civil) victimes, le bilan de cette attaque.

Le drame a eu lieu entre les localités de Boungou et Ougarou, à une centaine de Km de Fada N'Gourma. Les gendarmes escortaient un car conduisant des employés d'une société minière selon l'AIB.