Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience ce vendredi en milieu de matinée, l’Association des maitres coraniques du Burkina Faso. Accompagnés de la ministre en charge de la Famille, ils ont échangé sur la stratégie nationale de retrait des enfants et des femmes en situation de rue. 

Selon Madame Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal, Ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, cette rencontre avec le chef de l’Etat visait à rendre compte de tous les contours de l’opération de retrait des enfants et des femmes en situation de rue, envisagée par son département. 

Cette audience a été mise à profit par les membres de l’Association des maitres coraniques du Burkina Faso pour témoigner de vive voix au Président du Faso, leur engament dans cette opération, et soumettre à sa très haute attention, leurs préoccupations et attentes, a affirmé le président de l’Association des maîtres coraniques du Burkina Faso, Idrissa Kadiogo.

Revenant sur les termes de son communiqué interdisant le commerce ambulant par les enfants de moins de 17 ans, la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille a dit qu’une campagne d’information et de sensibilisation sera engagée bientôt, en direction des parents, sur la thématique. 

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso