Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

SOCIETE

Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience ce vendredi en milieu de matinée, l’Association des maitres coraniques du Burkina Faso. Accompagnés de la ministre en charge de la Famille, ils ont échangé sur la stratégie nationale de retrait des enfants et des femmes en situation de rue. 

Selon Madame Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal, Ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, cette rencontre avec le chef de l’Etat visait à rendre compte de tous les contours de l’opération de retrait des enfants et des femmes en situation de rue, envisagée par son département. 

Cette audience a été mise à profit par les membres de l’Association des maitres coraniques du Burkina Faso pour témoigner de vive voix au Président du Faso, leur engament dans cette opération, et soumettre à sa très haute attention, leurs préoccupations et attentes, a affirmé le président de l’Association des maîtres coraniques du Burkina Faso, Idrissa Kadiogo.

Revenant sur les termes de son communiqué interdisant le commerce ambulant par les enfants de moins de 17 ans, la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille a dit qu’une campagne d’information et de sensibilisation sera engagée bientôt, en direction des parents, sur la thématique. 

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso