Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

SOCIETE

Dans un communiqué rendu public ce mardi 7 août 2018, la ministre en charge de la famille et de la solidarité nationale,  Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal, a annoncé que le petit commerce mené par les enfants de moins de 16 ans était interdit par les dispositions règlementaires en vigueur. 

Par cette note, elle a invité les différents acteurs à faire cesser cette pratique qui « réduit les enfants à une situation de rue ». Pour le département en charge de la famille, « tout contrevenant à cette disposition sera traité conformément aux textes en vigueur ».

Cette disposition est précisé par la loi N°11/64/AN du 29 juillet 1964 portant réglementation de la circulation des mineurs, de leur fréquentation dans les débits de boissons, bars-dancing, salles de cinéma et de spectacle.

« Ainsi pour prémunir nos enfants contre les nombreux dangers de la rue et leur assurer une saine éducation, il est porté à la connaissance de l’opinion que le petit commerce mené par les enfants de moins de 16 ans : vente de divers articles (lotus, arachide, cigarettes, eau,…) tombe sous le coup de cette disposition règlementaire. Ces activités réduisent les enfants à une situation de rue » explique ledit communiqué. 

Cette interdiction rentre dans le cadre de la récente décision des autorités en charge de l’Action sociale d’opérer le retrait des enfants et jeunes en situation de rue.  

 

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé