Aujourd'hui,
URGENT
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire

Photo: Burkina 24

SOCIETE

La Première dame du Faso, Sika Kaboré a visité ce mardi 31 juillet 2018 la pédiatrie de l’hôpital du district de Bogodogo en compagnie de son homologue de la Guinée Bissau, Maria Rosa Teixeira. Les deux épouses de chefs d’Etat ont touché du doigt les réalités de ce centre de santé dont la maternité réalise près de 600 césariennes par mois.

La Première dame de la Guinée Bissau, présente à Ouagadougou dans le cadre du séminaire régional sur la promotion de la sensibilisation à la lutte contre le cancer (1-2 aout 2018) a saisi l’occasion pour s’enquérir du fonctionnement du travail effectué au niveau de la pédiatrie de l’hôpital.

Maria Rosa Teixeira a souhaité que cet hôpital qui est un grand investissement des autorités burkinabè puisse servir à l’ensemble de la population.  

Solange Ouédraogo, chef du service de pédiatrie  de l’hôpital de district de Bogodogo se dit ravie de cette visite des Premières dames venues constater  la situation actuelle de la pédiatrie. Elle a saisi l’occasion pour égrener ses difficultés.

« Nous n’avons pas encore ouvert notre service de néonatologie et actuellement les nouveaux nés sont accueillis aux urgences et en hospitalisation où nous avons identifié des salles pour les y mettre. Nous aurons souhaité que dans les jours à venir nous puissions ouvrir notre service de néonatologie avec les infrastructures adaptées et des équipements pour la prise en charge des nouveaux nés et aussi des ressources humaines compétentes », a-t-elle indiqué.

La  maternité effectue  600 césariennes par mois  d’après la responsable de la pédiatrie donc la charge est énorme en termes de prise en charge. Ce nombre élevé  de nouveaux nés est la raison pour  laquelle elle souhaite que ce service soit équipé dans les meilleurs délais.

Outre cela, la pédiatrie dispose de 10 couveuses, ce qui est insuffisant pour la responsable. Pis, elles ne sont pas encore fonctionnelles pour le moment dû  au service non organisé et  au manque d’équipements.  Elle a donc saisi l’occasion pour  solliciter  l’aide des Premières dames afin que  le service de néonatalogie soit ouvert très bientôt.

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé