Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

Selon la police nationale, «49 cas de vol et 92 cas d’accidents de la circulation ont été enregistrés du 24 au 25 décembre 2016 à Ouagadougou». Pour éviter que pareille situation ne se reproduise, près de 2000 policiers seront déployés pour la sécurisation de la ville de Ouagadougou pendant la fête de la Saint Sylvestre.



Comme chaque année, un dispositif a été déployé par la police nationale pour la sécurisation des populations dans la période des fêtes de fin d’année. Au cours d’une conférence de presse ce jeudi 29 décembre 2016, la police nationale, par la voix du Commissaire principal de police Irnou Kambiré, Commissaire central de la ville de Ouagadougou, a fait le bilan de l’étape de la fête de Noël avant de dévoiler le dispositif mis en place pour le 31 décembre.

Ainsi donc du 24 au 25 décembre, ce sont « 49 cas de vol, 4 cas de cambriolages, 1 cas d’escroquerie, 6 cas d’abus de confiance, 2 cas d’agression, 5 menaces de mort, 9 cas de coups et blessures, 1 cas de destruction de biens, 1 cas de conduite sans permis de conduire, 1 cas d’injures publiques, 3 cas de tentatives de vol, 92 cas d’accidents de la circulation dont 31 blessés légers, 11 blessés grave et 1 mort » qui ont été enregistrés, a indiqué le commissaire Kambiré.

Comparé au bilan de 2015,  Irnou Kambiré fait remarquer qu’ « il y a une légère baisse » par rapport aux décès. En effet en 2015 et dans la même période l’an dernier, il y a eu 88 cas d’accidents, dont 35 blessés légers, 12 blessés graves et 3 décès. Toute chose qui n’empêche pas le commissaire de police de rappeler, une fois de plus, le respect de la mesure d’interdiction de l’importation, de la commercialisation et de l’usage des pétards pendant cette période des fêtes de fin d’année. Pour ce faire, le commissaire Kambiré invite l’ensemble de la population à la collaboration avec les forces de sécurité en dénonçant tous cas suspects aux numéros vers que sont : le 1010,16 et 17.

Afin de permettre à la population de traverser la période de la Saint Sylvestre en toute quiétude, le dispositif mis en place comporte deux volets essentiels. Il y a d’une part la prévention de l’insécurité routière et d’autre part, la sécurisation des lieux de culte et des patrouilles de dissuasion. Pour ce qui est du premier volet, c’est un effectif de 1 085 éléments de la police qui seront déployés sur 112 carrefours de la ville de Ouagadougou.

Quant à la sécurisation des lieux de culte et des patrouilles assurées par la Direction des unités d’intervention, plus de 424 éléments seront déployés.


Abel Azonhandé