Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

SOCIETE

Selon la police nationale, «49 cas de vol et 92 cas d’accidents de la circulation ont été enregistrés du 24 au 25 décembre 2016 à Ouagadougou». Pour éviter que pareille situation ne se reproduise, près de 2000 policiers seront déployés pour la sécurisation de la ville de Ouagadougou pendant la fête de la Saint Sylvestre.



Comme chaque année, un dispositif a été déployé par la police nationale pour la sécurisation des populations dans la période des fêtes de fin d’année. Au cours d’une conférence de presse ce jeudi 29 décembre 2016, la police nationale, par la voix du Commissaire principal de police Irnou Kambiré, Commissaire central de la ville de Ouagadougou, a fait le bilan de l’étape de la fête de Noël avant de dévoiler le dispositif mis en place pour le 31 décembre.

Ainsi donc du 24 au 25 décembre, ce sont « 49 cas de vol, 4 cas de cambriolages, 1 cas d’escroquerie, 6 cas d’abus de confiance, 2 cas d’agression, 5 menaces de mort, 9 cas de coups et blessures, 1 cas de destruction de biens, 1 cas de conduite sans permis de conduire, 1 cas d’injures publiques, 3 cas de tentatives de vol, 92 cas d’accidents de la circulation dont 31 blessés légers, 11 blessés grave et 1 mort » qui ont été enregistrés, a indiqué le commissaire Kambiré.

Comparé au bilan de 2015,  Irnou Kambiré fait remarquer qu’ « il y a une légère baisse » par rapport aux décès. En effet en 2015 et dans la même période l’an dernier, il y a eu 88 cas d’accidents, dont 35 blessés légers, 12 blessés graves et 3 décès. Toute chose qui n’empêche pas le commissaire de police de rappeler, une fois de plus, le respect de la mesure d’interdiction de l’importation, de la commercialisation et de l’usage des pétards pendant cette période des fêtes de fin d’année. Pour ce faire, le commissaire Kambiré invite l’ensemble de la population à la collaboration avec les forces de sécurité en dénonçant tous cas suspects aux numéros vers que sont : le 1010,16 et 17.

Afin de permettre à la population de traverser la période de la Saint Sylvestre en toute quiétude, le dispositif mis en place comporte deux volets essentiels. Il y a d’une part la prévention de l’insécurité routière et d’autre part, la sécurisation des lieux de culte et des patrouilles de dissuasion. Pour ce qui est du premier volet, c’est un effectif de 1 085 éléments de la police qui seront déployés sur 112 carrefours de la ville de Ouagadougou.

Quant à la sécurisation des lieux de culte et des patrouilles assurées par la Direction des unités d’intervention, plus de 424 éléments seront déployés.


Abel Azonhandé