Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

SOCIETE

Dans la nuit du 23 au 24 mai 2018, Stéphane Tiemtoré, assistant de police en service à l’Unité d’intervention polyvalente de la police nationale (UIP-PN), tombait sous les balles d’inconnus à Ouagadougou. Ce 24 juillet 2018, ses collègues annoncent la mise hors d’Etat de nuire de gang suspecté d’être à la base de son assassinat. Parmi les personnes interpellées, des femmes (épouses, mères) soupçonnées, elles, de complicité avec des membres du groupe.   

«Dans la nuit du 23 au 24 mai 2018, l’Assistant de Police Tiemtoré Stéphane, précédemment en service à l’Unité d’Intervention Polyvalente de la Police Nationale (UIP-PN), était l’objet d’une attaque par des individus armés au quartier Sinyiri de Ouagadougou. Atteint de trois (03) balles, il a perdu la vie au cours de son évacuation vers un centre de santé.

Les investigations entreprises suite à cette agression par les services de Police Judiciaire de la Direction Régionale de la Police Nationale du Centre (DRPN/Centre) ont abouti, avec le concours remarquable de la population, à l’interpellation des présumés auteurs de ce crime crapuleux.

Ceux-ci appartiennent à un gang spécialisé dans les braquages des domiciles, auberges et bureaux à Ouagadougou et ses environs. Opérant à visage découvert ou cagoulés et à l’aide de pistolets automatiques dont ils n’hésitent pas à faire usage en fonction du degré de résistance de leurs victimes, les membres dudit gang ont été présentés ce matin à la presse au Service Régional de la Police Judiciaire du Centre (SRPJ/Ouaga) avant leur déferrement devant le Parquet.

Les enquêteurs ont saisi entre les mains de ces malfrats, entre autres :

-sept (07) pistolets automatiques dont la plupart ont été retirés à leurs propriétaires légitimes au cours de vols à main armée

-soixante-deux (62) munitions

-un véhicule de marque Toyota Highlander et huit (08) vélomoteurs

- des cagoules.»

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé