Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

SOCIETE

Dans la nuit du 23 au 24 mai 2018, Stéphane Tiemtoré, assistant de police en service à l’Unité d’intervention polyvalente de la police nationale (UIP-PN), tombait sous les balles d’inconnus à Ouagadougou. Ce 24 juillet 2018, ses collègues annoncent la mise hors d’Etat de nuire de gang suspecté d’être à la base de son assassinat. Parmi les personnes interpellées, des femmes (épouses, mères) soupçonnées, elles, de complicité avec des membres du groupe.   

«Dans la nuit du 23 au 24 mai 2018, l’Assistant de Police Tiemtoré Stéphane, précédemment en service à l’Unité d’Intervention Polyvalente de la Police Nationale (UIP-PN), était l’objet d’une attaque par des individus armés au quartier Sinyiri de Ouagadougou. Atteint de trois (03) balles, il a perdu la vie au cours de son évacuation vers un centre de santé.

Les investigations entreprises suite à cette agression par les services de Police Judiciaire de la Direction Régionale de la Police Nationale du Centre (DRPN/Centre) ont abouti, avec le concours remarquable de la population, à l’interpellation des présumés auteurs de ce crime crapuleux.

Ceux-ci appartiennent à un gang spécialisé dans les braquages des domiciles, auberges et bureaux à Ouagadougou et ses environs. Opérant à visage découvert ou cagoulés et à l’aide de pistolets automatiques dont ils n’hésitent pas à faire usage en fonction du degré de résistance de leurs victimes, les membres dudit gang ont été présentés ce matin à la presse au Service Régional de la Police Judiciaire du Centre (SRPJ/Ouaga) avant leur déferrement devant le Parquet.

Les enquêteurs ont saisi entre les mains de ces malfrats, entre autres :

-sept (07) pistolets automatiques dont la plupart ont été retirés à leurs propriétaires légitimes au cours de vols à main armée

-soixante-deux (62) munitions

-un véhicule de marque Toyota Highlander et huit (08) vélomoteurs

- des cagoules.»

 

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé