Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

Le chef de Hocoulourou, commune de Baraboulé dans la province du Soum et un paysan ont été tués par des individus armés non identifiés selon ce communiqué du ministère de la sécurité. Le corps du paysan tué par balles a été retrouvé à coté de celui du chef au petit matin de ce mercredi 18 juillet 2018.

« Dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 juillet 2018, le chef de HOCOULOUROU (commune de BARABOULÉ), enlevé le 07 juillet 2018 par un groupe d’hommes armés, a été ramené et exécuté à l’entrée de BARABOULÉ. 

Au petit matin, le corps d’un paysan tué par balles a été retrouvé non loin de celui du chef. Ces exécutions ont été perpétrées par des individus armés non identifiés qui ont fondu dans la nature après leurs forfaits. 

Alertées, les Forces de Défense et de Sécurité ratissent la région à la recherche de ces criminels. Elles invitent par ailleurs les populations à dénoncer tous mouvements d’individus suspects en appelant les numéros verts suivants:

10 10 Centre d’alertes;

16 Gendarmerie Nationale ;

17 Police Nationale .

Aidez-nous à mieux vous protéger !"

Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle / MSECU

 

Des mots pour le dire...

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé