Aujourd'hui,
URGENT
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire

SOCIETE

Le «Business Professional Women» du Burkina (BPW), le club des femmes professionnelles des carrières libérales et commerciales, a organisé, le samedi 14 juillet dernier à Ouagadougou, sa «cérémonie de bougie». L’objectif étant de permettre aux membres de réaffirmer leur détermination à «épouser» les principes de BPW international et, en même temps, célébrer l’affiliation du club BPW «Ouaga solidarité». 

BPW est une structure internationale regroupant de nombreux clubs dans le monde entier. Il s’agit d’un réseau de femmes de nationalités et de plusieurs continents œuvrant pour la paix et le développement dans le monde.

Depuis 2002, année à laquelle elle a été portée sur les fonts baptismaux au Burkina Faso, cette association œuvre pour la promotion de la femme sur tous les aspects. Selon la présidente fondatrice de BPW Burkina,  Rasmata Kabré, l'idée de créer ce club au Burkina Faso a germé d’un voyage qu’elle a effectué en Suisse. «J’ai eu connaissance de BPW depuis 1998 et lorsque j’ai été en Suisse, le bureau international m’a demandé si je pouvais créer BPW au Burkina. Et, c’est en 2002 que nous avons pu créer BPW au Burkina Faso», relate-t-elle.

La rencontre de samedi portait sur la célébration de l’affiliation le 18 mai 2018 du club «BPW Ouaga solidarité» à BPW international. A cette occasion, la présidente du club, Claire Marie Kaboré, s’est montrée ravie. «Ce n’est pas tous les clubs qui sont acceptés» s’est-elle réjouie.

BPW a pour vision d'amener les femmes à conjuguer leurs efforts pour travailler ensemble afin de booster beaucoup de choses dans le domaine de la formation pour avoir des financements. Cette association, qui est non gouvernementale et apolitique, lutte pour la promotion de la femme burkinabè.  

D’après la présidente fondatrice, Rasmata Kabré, il existe une collaboration entre son association et le ministère en charge de la Femme. Egalement, l’association compte élaborer des projets pour les soumettre au ministère du Commerce et à la Chambre de commerce afin de  pouvoir soutenir les initiatives des femmes.

Cet ensemble de femmes éprises de liberté d’actions et liées par des idéaux de paix et de développement détient plusieurs projets en vue de l’autonomisation des femmes et la promotion de l’égalité des sexes, essentielles pour atteindre les Objectifs de développement durables (ODD).

Il s’agit de la promotion de entrepreneuriat féminin, du soutien aux entreprises détenues par des femmes en leur ouvrant de nouveaux marchés; de la promotion de l’éducation des filles; de la campagne d’égalité salariale et du lobbying pour que les femmes soient dans les sphères de prise de décision, et enfin l’autonomisation des femmes dans la campagne.

Ce rassemblement de femmes professionnelles soutient que BPW est «la plus grande et la plus importante organisation de femmes dans les affaires et les professions dans le monde». BPW Burkina est composée de trois club à savoir BPW Burkimbi, BPW essor et BPW Ouaga solidarité.