Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

Le dernier conseil des ministres de l’année 2016 tenu le 28 décembre dernier à Ouagadougou a décidé de réduire la peine de 791 détenus.


«Le Conseil a adopté un décret portant remise de peines à l’occasion du nouvel an 2017», peut-on lire dans le compte-rendu de le réunion hebdomadaire du gouvernement.  Le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a ensuite expliqué que «L’adoption de ce décret permet la remise du reliquat de peines privatives de liberté de 295 condamnés et la réduction de peine d’emprisonnement de 496 condamnés.»

La mesure concerne des détenus des maisons d’arrêt et de correction du Burkina Faso et du centre pénitentiaire agricole de Baporo.