Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»
Cameroun: deux ans de prison pour Mamadou Mota, le numéro deux du MRC
Etats-Unis: Donald Trump annonce la démission de son conseiller à la sécurité John Bolton pour plusieurs désaccords
Sécurité: signature d’un protocole d’accord entre le ministère de la sécurité burkinabè et Interpol

SOCIETE

Former 15 millions de Burkinabè à l’auto-emploi pour transformer le Burkina en Chine populaire, tel est l’objectif de l’Association Wendkouni pour le développement de l’Afrique à l’horizon 2021. Ce projet qui est dans sa phase active depuis le 23 juin 2018, a été présenté à sa majesté le Mogho Naaba Baongho, empereur des Moosé ce mardi 26 juin 2018.

Le pasteur Wendlarima Hermann Sawadogo, président de l’Association Wendkouni pour le Développement de l’Afrique (AWDA), était chez sa majesté le Mogho Naaba Baongho, pour lui présenter ladite association et lui faire part des activités de formation professionnelle dans divers métiers. En effet dans le cadre de la campagne de formation de masse qu’elle a entreprise sur l’ensemble du territoire burkinabè, l’AWDA donne des formations gratuites en menuiserie, saponification, l’irrigation goutte à goutte, élevage etc. au profit des populations. Au total, ce sont 12 modules de formation dont le développement personnel.

Transformer le Burkina en Chine populaire à travers  la formation des populations à l’auto-emploi est possible selon le pasteur Sawadogo. «La formation professionnelle de plus de 15 millions de personnes, permettra à chaque citoyen de se faire des revenus par la connaissance d’un métier. Il est possible de produire et de consommer sur place au Burkina, des produits qui sont importés grâce à la formation professionnelle aux techniques de production», foi de M. Sawadogo.

En retour, l’empereur des Mossé s’est réjoui des activités de développement que mène l’association et l’a encouragé à continuer pour le bien-être des populations.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé