Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin

SOCIETE

Former 15 millions de Burkinabè à l’auto-emploi pour transformer le Burkina en Chine populaire, tel est l’objectif de l’Association Wendkouni pour le développement de l’Afrique à l’horizon 2021. Ce projet qui est dans sa phase active depuis le 23 juin 2018, a été présenté à sa majesté le Mogho Naaba Baongho, empereur des Moosé ce mardi 26 juin 2018.

Le pasteur Wendlarima Hermann Sawadogo, président de l’Association Wendkouni pour le Développement de l’Afrique (AWDA), était chez sa majesté le Mogho Naaba Baongho, pour lui présenter ladite association et lui faire part des activités de formation professionnelle dans divers métiers. En effet dans le cadre de la campagne de formation de masse qu’elle a entreprise sur l’ensemble du territoire burkinabè, l’AWDA donne des formations gratuites en menuiserie, saponification, l’irrigation goutte à goutte, élevage etc. au profit des populations. Au total, ce sont 12 modules de formation dont le développement personnel.

Transformer le Burkina en Chine populaire à travers  la formation des populations à l’auto-emploi est possible selon le pasteur Sawadogo. «La formation professionnelle de plus de 15 millions de personnes, permettra à chaque citoyen de se faire des revenus par la connaissance d’un métier. Il est possible de produire et de consommer sur place au Burkina, des produits qui sont importés grâce à la formation professionnelle aux techniques de production», foi de M. Sawadogo.

En retour, l’empereur des Mossé s’est réjoui des activités de développement que mène l’association et l’a encouragé à continuer pour le bien-être des populations.