Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

Former 15 millions de Burkinabè à l’auto-emploi pour transformer le Burkina en Chine populaire, tel est l’objectif de l’Association Wendkouni pour le développement de l’Afrique à l’horizon 2021. Ce projet qui est dans sa phase active depuis le 23 juin 2018, a été présenté à sa majesté le Mogho Naaba Baongho, empereur des Moosé ce mardi 26 juin 2018.

Le pasteur Wendlarima Hermann Sawadogo, président de l’Association Wendkouni pour le Développement de l’Afrique (AWDA), était chez sa majesté le Mogho Naaba Baongho, pour lui présenter ladite association et lui faire part des activités de formation professionnelle dans divers métiers. En effet dans le cadre de la campagne de formation de masse qu’elle a entreprise sur l’ensemble du territoire burkinabè, l’AWDA donne des formations gratuites en menuiserie, saponification, l’irrigation goutte à goutte, élevage etc. au profit des populations. Au total, ce sont 12 modules de formation dont le développement personnel.

Transformer le Burkina en Chine populaire à travers  la formation des populations à l’auto-emploi est possible selon le pasteur Sawadogo. «La formation professionnelle de plus de 15 millions de personnes, permettra à chaque citoyen de se faire des revenus par la connaissance d’un métier. Il est possible de produire et de consommer sur place au Burkina, des produits qui sont importés grâce à la formation professionnelle aux techniques de production», foi de M. Sawadogo.

En retour, l’empereur des Mossé s’est réjoui des activités de développement que mène l’association et l’a encouragé à continuer pour le bien-être des populations.