Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie

SOCIETE

Former 15 millions de Burkinabè à l’auto-emploi pour transformer le Burkina en Chine populaire, tel est l’objectif de l’Association Wendkouni pour le développement de l’Afrique à l’horizon 2021. Ce projet qui est dans sa phase active depuis le 23 juin 2018, a été présenté à sa majesté le Mogho Naaba Baongho, empereur des Moosé ce mardi 26 juin 2018.

Le pasteur Wendlarima Hermann Sawadogo, président de l’Association Wendkouni pour le Développement de l’Afrique (AWDA), était chez sa majesté le Mogho Naaba Baongho, pour lui présenter ladite association et lui faire part des activités de formation professionnelle dans divers métiers. En effet dans le cadre de la campagne de formation de masse qu’elle a entreprise sur l’ensemble du territoire burkinabè, l’AWDA donne des formations gratuites en menuiserie, saponification, l’irrigation goutte à goutte, élevage etc. au profit des populations. Au total, ce sont 12 modules de formation dont le développement personnel.

Transformer le Burkina en Chine populaire à travers  la formation des populations à l’auto-emploi est possible selon le pasteur Sawadogo. «La formation professionnelle de plus de 15 millions de personnes, permettra à chaque citoyen de se faire des revenus par la connaissance d’un métier. Il est possible de produire et de consommer sur place au Burkina, des produits qui sont importés grâce à la formation professionnelle aux techniques de production», foi de M. Sawadogo.

En retour, l’empereur des Mossé s’est réjoui des activités de développement que mène l’association et l’a encouragé à continuer pour le bien-être des populations.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé