Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

SOCIETE

Canal France Internationale (CFI) et l’Union Européenne (UE) viennent en appui à l’Union nationale de l’audiovisuel libre du Faso (UNALFA). Ceci entre dans le cadre du projet « EcoMédias », qui a pour finalité de renforcer la qualité du suivi des politiques publiques au Burkina Faso à travers les médias. Prévu pour une durée de trois ans, il a été financé à hauteur de 352.000 euros (soit un peu plus de 230 millions de FCFA). C’est ce mardi 19 juin, qu’a été officialisé ce partenariat entre les différentes entités, en présence de leurs principaux responsables.

Cofinancé par CFI et l’UE, ledit programme entend grâce à des analyses de qualité, de renforcer la presse et son rôle en tant qu’acteur central de redevabilité, fournissant au citoyen burkinabè les informations lui permettant d’apprécier les résultats des politiques publiques. Dans la même optique, ce projet ambitionne de faciliter le suivi budgétaire des politiques à travers des analyses appropriées. Pour l’atteinte des objectifs, il est prévu des formations et des séminaires.  

Ainsi, durant 3 ans, de juin 2018 en mai 2021, c’est une soixantaine de journalistes qui bénéficieront d’ateliers de renforcement sur ces thématiques avec en particulier un appui à la rédaction, l’investigation, la recherche et l’infographie. Cette disposition conduira à en croire Jean Lamy, chef de délégation de l’UE, tout comme le président de l’Unalfa, Charlemagne Abissi, à la production de plus de 600 articles ou émissions dans les médias burkinabè, aussi bien en français que dans les langues nationales. 

M. Abissi a laissé entendre qu’en ce qui concerne les différentes productions, elles seront ponctuées par des conférences, des émissions interactives impliquant les citoyens et des micros-programmes. Tout ceci sera organisé en synergie par les médias.

En outre, notons que c’est dans le cadre du prolongement du projet UE-CFI mené en 2015-2016 pour accompagner le processus électoral, par une information citoyenne professionnelle pour la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit au Burkina Faso, que s’inscrit cette initiative d’appui aux médias burkinabè.