Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: le gouvernement décrète une semaine de deuil national après le décès de Kofi Annan
ONU: l'ancien secrétaire général, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Soum: un militaire perd la vie dans une opération de déminage (Burkina 24)
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan

SOCIETE

Issouf Souabou, un enseignant enlevé en avril dernier par des inconnus armés à Bouro, dans la commune de Nassoumbou, à une trentaine de km de Djibo, dans le Soum, a été libéré ce lundi 11 juin 2018, selon le ministre en charge de l’Education.

«Très content et soulagé d'apprendre que notre collègue Souabou Issouf, enlevé le 12 Avril 2018 à Bouro, a été libéré ce lundi 11 juin 2018. Je viens de l'appeler pour prendre de ses nouvelles. La famille de Monsieur Souabou vient d'être informée également», écrit Pr Stanislas Ouaro, le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, sur sa page Facebook ce lundi.

L’enseignant avait été enlevé le jeudi 12 avril dernier vers 17h par des hommes armés qui avaient fait irruption dans l’école de Bouro où il officiait.

Les assaillants tiraient en l’air et en criant «Allahou Akbar», rapportaient des témoins.

Un élève a été mortellement atteint et d’autres blessés.

A cause de la situation sécuritaire au nord du Burkina Faso des centaines de classes sont fermées.

le 20 mai, c'était un catéchiste et son épouse qui étaient enlevés à Arbinda.

Le dimanche 3 juin 2018, Pierre Boena, pasteur de l’église des Assemblées de Dieu à Bilhore, commune d’Arbinda dans la province du Soum, avait été enlevé avec son fils, sa petite fille et sa belle-fille dans son village par des inconnus armés.

Le groupe a été libéré le jeudi 7 juin 2018 en territoire malien par les ravisseurs.